Mercredi 16 janvier 2019 | Dernière mise à jour 16:16

ATHLETISME Oscar Pistorius a battu un pur sang arabe

Sur une piste d'environ 200 m, l'athlète amputé des deux jambes qui court avec des lames en carbone s'est imposé assez largement.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Sud-Africain Oscar Pistorius, premier athlète paralympique à avoir participé à des jeux Olympiques avec les valides, a battu un pur-sang arabe dans un duel exhibition organisé en marge du Doha Goals, le forum mondial du sport, qui se clôturait par ce spectacle mercredi au Qatar.

La rencontre, baptisée "Cours comme le vent", se déroulait à quelques mètres du Dôme de l'académie Aspire, où s'est tenue pendant trois jours la rencontre internationale. Pour l'occasion une piste de près de 200 m de long avait été posée et des gradins érigés pour les spectateurs. "Bladerunner" Pistorius, double amputé qui court avec des lames en carbone, a profité de la légère avance d'une quinzaine de mètres qu'il possédait avant le starter et du mauvais départ du cheval (plusieurs secondes de retard) pour dominer Maserati assez largement.

Le duel était financé par la société Sasol, un groupe d'origine sud-africaine spécialisé notamment dans l'industrie chimique, et implanté au Qatar depuis 2007. Ce rendez-vous s'inscrivait dans le cadre du programme "Definitely able" (Evidemment valide) que le Qatar a mis en place par l'entremise de son comité olympique (QOC) et de son comité paralympique (QPC) en collaboration avec Sasol. L'objectif de cette campagne est de promouvoir le rôle et la place des handicapés dans la société.

Dans cette optique, les promoteurs avaient déjà organisé une rencontre entre l'équipe sud-africaine de basket en fauteuil roulant et l'équipe nationale qatarienne de handball, en juin dernier. Les duels entre humains et chevaux sont fréquents, dans le cadre d'exhibitions. Le plus célèbre des athlètes à avoir fait ce genre de course est sans doute l'Américain Jesse Owens, le héros des Jeux de Berlin en 1936, qui avait ainsi monnayé son après-carrière. Plus récemment, le champion olympique du 100 m Linford Christie ou le Français Daniel Sangouma ont eux aussi pris part à de telles confrontations, généralement à l'avantage du cheval.

En 1990, Sangouma avait ainsi été débordé par le légendaire cheval de saut d'obstacles Jappeloup, monté par Pierre Durand, à la fois sur 60 et 80 m sur l'hippodrome de Saint-Cloud, près de Paris. Depuis 1980, se déroule même au pays de Galles, dans le village de Llanwrtyd Wells, une sorte de marathon - mais seulement sur 22 miles (35 km) - qui mêle coureurs à pied et chevaux. Et il a fallu attendre 24 ans pour qu'un humain, le Britannique Huw Lobb, connaisse le goût de la victoire.

Créé: 12.12.2012, 19h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.