Mardi 10 décembre 2019 | Dernière mise à jour 11:22

Voile Roura et Audigane attendus dans l’après-midi

Proches de l’arrivée de la Transat Jacques Vabre, le Genevois et son coéquipier français sur la Fabrique poseront les pieds sur le sol brésilien mardi.

Alan Roura (à gauche) et Sébastien Audigane se réjouissent de mener La Fabrique à bon port.

Alan Roura (à gauche) et Sébastien Audigane se réjouissent de mener La Fabrique à bon port. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Près de 16 jours après avoir quitté le Havre, la Fabrique s’apprête à amarrer à Salvador de Bahia, sur la côte brésilienne. Le bateau aux couleurs suisses d’Alan Roura (26 ans) et de Sébastien Audigane (51) occupait toujours mardi la 21e place de la Transat Jacques Vabre, régate en double à bord de leur monocoque à foils de type IMOCA. Il ne restait plus qu’une trentaine de milles nautiques (une cinquantaines de kilomètres) au pointage de la mi-journée en Suisse.

Pour rappel, l’épreuve avait été remportée dimanche dans la catégorie IMOCA par les Français Charlie Dalin et Yann Eliès (Apivia).

Dans la catégorie des plus petits monocoques Class40, les leaders se rapprochent pour leur part des côtes du Brésil. Derrière le duo français Ian Lipinski/Adrien Hardy (Crédit Mutuel), à 760km de Salvador, la lutte fait rage avec des écarts plutôt serrés. Les Suisses Valentin Gautier et Simon Koster (Banque du Léman) pointaient mardi à la 5e place. Une place sur le podium ne paraît pas encore totalement hors d’atteinte.

Créé: 12.11.2019, 12h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.