Dimanche 5 juillet 2020 | Dernière mise à jour 02:55

Natation Swann Oberson: «N'allez pas nager dans les lacs!»

Ancienne championne du monde de natation en eau libre, la Genevoise déconseille fortement les baignades lacustres.

Swann Oberson, pourtant éminente spécialiste en la matière, ne comprend pas les gens qui s'aventurent actuellement dans le lac.

Swann Oberson, pourtant éminente spécialiste en la matière, ne comprend pas les gens qui s'aventurent actuellement dans le lac. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Avec l’agréable redoux de ces derniers jours et les efforts que chacun consent au quotidien pour sortir le moins souvent possible de chez soi, l’envie de se dépenser en faisant du sport est de plus en plus difficile à contenir. Parmi les habituelles activités printanières possibles, la natation figure en bonne position. Mais comme les piscines sont fermées, la perspective de s’offrir quelques brasses dans le Léman, dans le lac de Neuchâtel ou ailleurs est parfois trop tentante pour réussir à y résister.

Ancienne athlète de haut niveau et spécialiste de la natation en eau libre, Swann Oberson n’en revient toutefois pas de voir quelques personnes se jeter chaque jour dans le lac. «Si je ne me trompe pas, commence la championne du monde de nage en eau libre de Shanghai en 2011, toutes les activités nautiques sont actuellement fortement déconseillées par les autorités fédérales. Dont, bien entendu, celle de nager dans un lac. Et personnellement, quand je vois des nageurs s’aventurer dans le Léman, ça m’irrite sérieusement. Même moi qui adore ça, cela ne me viendrait pas à l’idée d’y aller. À moins qu’on passe outre ces recommandations uniquement pour faire ch… le monde, je ne vois pas l’intérêt de passer actuellement deux fois deux minutes dans de l’eau froide.»

Plusieurs personnes mises en danger

La Genevoise explique plus tranquillement quelques-unes des nombreuses raisons pour lesquelles nager dans un lac revêt un danger certain. «Beaucoup de gens qui n’en avaient plus tellement l’habitude ont récemment sorti leur vélo de la cave pour se balader sur les routes. Un exercice qui présente quand même un certain danger, surtout lorsque les cyclistes sont nombreux, comme ce dernier week-end. Alors imaginez les risques que ces mêmes «sportifs» prennent en se jetant dans le lac sans véritable préparation et de surcroît dans une eau à 9 degrés. Même si tout a l’air calme au moment d’entrer dans l’eau, les conditions peuvent subitement très vite changer. Et si l’on n’y est pas un peu préparé, les risques sont alors énormes. Pour les nageurs eux-mêmes, mais aussi pour ceux qui viendront à leur secours. La natation en eau libre ne s’improvise pas. Et je crois qu’actuellement les secouristes et le personnel de santé ont bien d’autres choses à faire que de soigner quelques irresponsables. Au lieu de leur donner davantage de travail encore, il est bien préférable de repousser nos envies de baignades à des jours meilleurs. Pour le moment, le seul conseil que je veux donc donner, c’est d’être responsable et de rester le plus possible à la maison.»

Même si la tentation de piquer une tête au cours de ce long week-end pascal risque d’être forte, dites-vous que l’été n’est pas encore là et que les conditions seront non seulement beaucoup plus sûres mais certainement aussi bien meilleures dans quelques semaines.

André Boschetti

Créé: 08.04.2020, 12h50

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.