Vendredi 16 novembre 2018 | Dernière mise à jour 12:02

Athlétisme Tadesse Abraham cueille l'argent européen

Le Genevois de 36 ans s'est arraché dimanche dans les rues de Berlin pour s'offrir une belle deuxième place aux championnats d'Europe, derrière le Belge Koen Naert.

Le marathonien genevois en action dans les rues de Berlin. (photo Getty)

Le marathonien genevois en action dans les rues de Berlin. (photo Getty)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tadesse Abraham, champion d’Europe du semi-marathon en 2016 à Amsterdam, rêvait d’accrocher dimanche une nouvelle médaille d’or continentale autour de son cou. Sur le tracé de Berlin, le Genevois, le jour de son 36e anniversaire, n’a toutefois rien pu faire pour aller chercher le Belge Koen Naert (28 ans), qui s’est envolé après une trentaine de kilomètres de course, s’échappant du trio de tête pour terminer en solitaire, en 2h 09’51’’, nouveau record des championnats d'Europe.

Arrivé avec 1’33’’ plus tard, Abraham avait également pris soin de creuser une petite avance pour tenir à distance l’Italien Yassine Rachik, venu chercher le bronze. Il s’agit de la troisième médaille suisse en athlétisme aux championnats d’Europe, après celle de Lea Sprunger (400m haies) et Alex Wilson (200m).«C'était une course calme au début et j'ai essayé d'aller un peu plus vite, de mettre mon rythme, a déclaré Tadesse Abraham après l'épreuve. Même si j'attendais l'or, je suis très content de cette médaille et j'ai fait ce que j'ai pu. Le Belge était juste plus fort que moi. Je n'arrivais pas à finir comme lui. J’ai essayé de l’accompagner pendant deux kilomètres mais le changement de rythme était trop brutal. C’était une sage décision. J’ai profité de mon expérience», a ajouté le Genevois, qui a fêté sa deuxième place comme une victoire, drapeau suisse à la main. Deux ans après leur titre par équipes à Amsterdam, les Suisses sont restés au pied du podium au niveau du classement dans cette catégorie derrière l’Italie, l’Espagne et l’Autriche. Christian Kreienbühl s’est classé 27e alors qu’ Andreas Kempf a pris la 42e place.

Strähl a longtemps tutoyé l’exploit sur marathon

Touchée au pied gauche, la marathonienne Martina Strähl (31 ans) avait promis qu’elle prendrait le maximum de risques entre la Breitscheidplatz et la porte de Brandebourg à Berlin. Elle a tenu parole avec une présence remarquée dans le groupe de tête pendant 25 kilomètres et une septième place finale. “Je ne m’attendais pas à faire un résultat pareil avec une préparation compliquée ces trois dernières semaines, s’est réjouie Strähl, très heureuse à l’arrivée. La douleur sous le pied s’est réveillée dans le deuxième tour mais j’ai réussi à la contrôler”, explique-t-elle. La Soleuroise a tout de même dû céder quand un trio s’est détaché pour se disputer les médailles européennes.

Malgré un virage raté dans le dernier kilomètre, la Biélorusse Volha Mazuronak s’est imposée au sprint (2:26:22) devant la Française Clémence Calvin, médaillée d'argent pour son premier marathon. La Tchèque Eva Vrabcova-Nyvlitova complète le podium. Pour Martina Strähl, déjà brillante sur semi-marathon à Berlin au mois d’avril, cette septième place représente un excellent résultat. En 2:28:07, elle pulvérise son record personnel de plus de deux minutes. Un chrono très prometteur pour l’ancienne spécialiste de course de montagne. De son côté, la Vaudoise Laura Hrbec a pris la 28e place en 2:39:03, nouveau record personnel sur la distance des 42.195 kilomètres (nxp)

Créé: 12.08.2018, 13h03

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.