Dimanche 23 février 2020 | Dernière mise à jour 01:39

Athlétisme Record et chrono vertigineux pour Wanders

Le Genevois est entré dans une nouvelle dimension vendredi à Ras Al Khaimah: il a pulvérisé la meilleure marque continentale du semi-marathon.

Julien Wanders espérait descendre sous les 59 minutes.

Julien Wanders espérait descendre sous les 59 minutes. Image: Twitter

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Julien Wanders est convaincu qu’il n’a pas de limites et il n’est désormais plus le seul à le croire. Vendredi matin aux Emirats arabes unis, il a réalisé ce qui est sans doute le plus gros exploit athlétique suisse de tous les temps. En terminant quatrième du semi-marathon le plus relevé de la planète, il a abaissé de 19 secondes le record d’Europe de la légende britannique Mo Farah et réussi un chrono vertigineux de 59’13.

Pourtant pas de quoi surprendre le prodige genevois: «C’est cool de battre un autre record de Mo Farah, j’avais déjà celui du 10 km, la progression continue». Il s’agit là non seulement du record d’Europe, mais également du meilleur temps jamais réussi par un non-Africain. Au niveau planétaire, Wanders est désormais le 38e performeur de tous les temps.

Vacillant, puis heureux et même euphorique après la ligne, Wanders s’est montré fidèle à lui-même à l’interview, laissant entendre qu’il en voulait encore plus: «Je pensais même que c’était possible de finir sous les 59 minutes, mais je suis quand même très content. Les lièvres n’ont pas fait un très bon travail en début de course. Ensuite, quand ça a accéléré, j’ai raté le coche et me suis retrouvé dans un deuxième groupe. Dommage».

Le semi-marathon de Ras Al Khaimah réunissait l’un des plateaux les plus impressionnants de tous les temps sur la distance, faisant de la 4e place de Wanders un énorme exploit en soi. Quelques minutes après l’arrivée, le Genevois souriait et grimaçait à la fois: «Je suis quand même un peu déçu. Je courais pour la gagne. J’aurais au moins voulu faire un podium; podium que je manque de très peu. Mais voilà, ils étaient plus fort aujourd’hui. A moi de retourner au travail».

La course a été remportée par le Kenyan Stephen Kiprop en 58'42, qui a battu au sprint l'Ethiopien Abadi Hadis (58'44). Un autre Ethiopien, Fikadu Haftu, se classe troisième, en 59'08

Créé: 08.02.2019, 07h44

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.