Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 02:30

Boxe Wilder: «Je veux qu'il y ait un mort à mon palmarès»

Le champion WBC des lourds de boxe, Deontay Wilder, crée la polémique en souhaitant la mort de son prochain adversaire, qui pourrait bien être Anthony Joshua.

Joshua bat Parker sans panache

Le Britannique Anthony Joshua a dominé à Cardiff le Néo-Zélandais Joseph Parker aux points à l'unanimité des trois juges. Cela lui permet de réunir les ceintures mondiales de boxe WBA, IBF, WBO et IBO des poids lourds.

Joshua, 28 ans, compte désormais 21 victoires en autant de combats alors que Parker, 26 ans, a subi sa première défaite en 25 combats. C'est toutefois la première fois de sa carrière que le Britannique ne s'impose pas avant la limite.

Grâce à ce succès prévisible, Joshua peut désormais se tourner vers l'affrontement tant attendu avec l'Américain Deontay Wilder, champion WBC des lourds, qui n'avait pas fait le déplacement à Cardiff.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les propos déplacés qu'a tenus l'Américain Deontay Wilde pourraient lui valoir une sanction de la WBC.

«Je veux qu'il y ait un mort à mon palmarès, j'en veux un, vraiment», a déclaré Wilder lors de l'émission de radio The Breakfast Club diffusée sur plusieurs stations américaines.

«Je dis toujours aux gens que quand je monte sur un ring, je suis le Bronze Bomber (son surnom, littéralement le bombardier en bronze NDLR) et quand je suis là, c'est fou, plus rien ne compte», a poursuivi l'Américain, toujours invaincu en 40 combats.

«Tout change en moi (sur un ring), je ne suis pas nerveux, je n'ai pas peur, je ne ressens rien pour l'autre être humain en face de moi», a-t-il ajouté.

«J'ai tellement de puissance (...)»

Wilder a poursuivi l'entretien en expliquant qu'il croyait être parvenu à son but de tuer un adversaire en 2016 lors de son combat contre le Polonais Artur Szpilka, battu par KO à la 9e reprise.

«J'ai tellement de puissance, cela sera facile pour moi d'y parvenir. Quand (Szpilka) est allé au tapis, il ne respirait plus, je pensais vraiment que j'avais (un mort)», a-t-il rappelé.

Le président de la WBC, Mauricio Sulaimain, a aussitôt réagi à ses propos en annonçant que la commission disciplinaire de sa fédération allait ouvrir une procédure contre Wilder.

«Ce sont des propos qu'on ne peut pas ignorer, et s'ils sont confirmés, ils vont à l'encontre de notre code d'éthique», a-t-il indiqué sur Twitter.

«Ce n'est pas acceptable», a-t-il rappelé.

Le boxeur britannique Tony Bellew a de son côté qualifié Wilder de «sombre idiot»: «Si ce qu'il a dit est confirmé, c'est scandaleux».

Wilder espère défier en 2018 le Britannique Anthony Joshua, l'autre terreur de la catégorie-reine de la boxe, qui remet en jeu ses titres IBF et WBA contre le Néo-Zélandais Joseph Parker, champion WBO des lourds, samedi à Cardiff.

(afp/nxp)

Créé: 31.03.2018, 22h14

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.