Lundi 17 décembre 2018 | Dernière mise à jour 18:45

Athlétisme Wilson s'est métamorphosé à Berlin

Découvrez le regard de notre journaliste qui suit les championnats d'Europe de Berlin.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans une salle de presse, Alex Wilson ne passe jamais inaperçu. Il interpelle les journalistes, son coach, le président de Swiss Athletics, comme si c'était des amis, toujours avec un grand sourire. Ses interviews d'après-courses spontanés et décalés sont devenus cultes. A Berlin cette année, il est suivi un peu partout par la «Wilson TV», qui raconte ses péripéties au quotidien.

Personnage à part entière dans les coulisses, le Bâlois peinait à emmener cette décontraction sur la piste lors des grands événements. Il avait la fâcheuse tendance à baisser d'un ton lorsque ses adversaires étaient trop présents. Cette réputation, il l'a balayée de quelques magnifiques foulées pour arracher le bronze à l'issue d'un final d'anthologie sur 200m.

Arrivé en Suisse à l'âge de 15 ans, Wilson est rapidement devenu l'homme le plus rapide du pays mais il a pris son temps pour éclore au niveau international, même s'il disait travailler dur. Depuis deux ans, son coach Clarence Callender le pousse à bousculer ses habitudes et à changer les perspectives.

A tel point qu'Alex Wilson, qui n'a plus peur d'être moins rapide que ses adversaires, avait prédit une médaille européenne en début de saison. Alors quand il annonce un chrono sous les 20 secondes et une médaille mondiale, on le prend désormais très au sérieux.

(nxp)

Créé: 10.08.2018, 00h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.