Lundi 6 juillet 2020 | Dernière mise à jour 11:35

Accident mortel Kobe Bryant: l'épais brouillard reste le premier suspect

Les enquêteurs américains continuent leur travail sur «une scène d'accident terrible» après la mort du basketteur star.

Disparition de Kobe Bryant, le récapitulatif des faits.
Vidéo: Wibbitz/Tamedia

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Une scène d'accident vraiment terrible». L'enquête fédérale près de Los Angeles, visant à éclaircir les circonstances de l'accident d'hélicoptère fatal à la légende du basket Kobe Bryant, a apporté peu d'éléments lundi, au lendemain d'une tragédie qui suscitait une émotion généralisée.

Compte tenu de l'affliction qui frappe les Lakers, club de toujours de Bryant, la NBA a annoncé le report du derby, initialement prévu mardi au Staples Center, qui devait les opposer aux Clippers, l'autre club de L.A.

«La décision a été prise par respect envers les Lakers, profondément affectés par la mort tragique de Kobe Bryant, de sa fille Gianna et de sept autres personnes», a argué l'instance, ajoutant que la rencontre serait reprogrammée. Une décision très rare en NBA, qui avait annulé un match entre les Celtics et Indiana en 2013 après l'attentat du marathon de Boston, et d'autres en 1963 après l'assassinat de John Fitzgerald Kennedy.

Peu après, l'agence américaine chargée de la sécurité dans les transports (NTSB), qui mène l'enquête aux côtés du régulateur américain de l'aviation, la FAA, a tenu un point presse pour évoquer l'avancée des recherches, après avoir examiné l'épave de l'hélicoptère qui s'est écrasé sur une colline au nord-ouest de Los Angeles.

Peu d'informations probantes ont été enregistrées sur «une scène d'accident vraiment terrible», ainsi qualifiée par Jennifer Homendy du NTSB, qui a précisé que «les débris étaient éparpillés sur environ 180 mètres». «Nous ne sommes pas ici pour déterminer la cause de l'accident, nous ne la déterminerons pas sur cette scène», a-t-elle poursuivi, ajoutant que l'appareil n'avait pas de boîte noire car celle-ci n'était pas nécessaire sur ce type d'hélicoptère.

«Recueillir les preuves périssables»

«Nous serons là, environ cinq jours sur place, pour recueillir des preuves périssables», a-t-elle «anticipé», signe des difficultés auxquelles font face les enquêteurs sur les lieux du sinistre, difficilement accessibles dans les collines escarpées de Calabasas.

Alex Villanueva, le shérif du comté de Los Angeles, a pour sa part expliqué que les médecins légistes étaient toujours en phase de collecte et d'identification «des restes» des corps des victimes. «C'est une tâche très difficile, ça va prendre du temps», a-t-il déclaré.

L'hélicoptère, un Sikorsky S-76B, à bord duquel se trouvaient les neuf victimes, s'est écrasé peu avant 10H00 heure locale (19H00 suisses) dimanche, alors qu'un épais brouillard enveloppait la région. Il avait décollé de Newport Beach, où résidait Bryant, en direction de la Mamba Academy, un centre sportif propriété de la star situé à Newbury Park, à 135 km de là.

Autorités et experts semblent pour l'heure privilégier la piste météorologique plutôt que d'éventuels problèmes mécaniques. Interrogée par l'AFP, la police de Los Angeles a indiqué que le manque de visibilité était tel que ses propres hélicoptères avaient été laissés au sol en matinée.

Philippe Lesourd, pilote d'hélicoptère et instructeur qui vole en Californie depuis 29 ans, a dit à l'AFP que la météo avait probablement fait perdre au pilote le contrôle de l'appareil, expliquant qu'il avait très probablement souffert de «désorientation spatiale» après avoir perdu de vue le sol en entrant dans les nuages.

«La probabilité d'une grave défaillance des deux moteurs de cet engin est quasi nulle», a confié au «Los Angeles Times» un ancien pilote de la compagnie Island Express, Kurt Deetz, qui a transporté à plusieurs reprises Kobe Bryant.

Les larmes de James

Outre Kobe et Gianna Bryant, les autres victimes sont un entraîneur de baseball, John Altobelli, sa femme Keri et leur fille Alyssa qui jouait au basket dans le même club que Gianna, Christina Mauser, entraîneure adjointe de l'équipe de basket des deux adolescentes, Sarah et Payton Chester, une mère et sa fille, ainsi que le pilote Ara Zobayan.

Fleurs, bougies, maillots... Quelques centaines de fans continuaient de se recueillir lundi devant le Staples Center de Los Angeles.

Kobe Bryant était une légende du basket. L'un des sept joueurs de l'histoire à avoir inscrit plus de 30'000 points durant sa carrière. Quintuple champion NBA, il avait également glané deux médailles d'or olympiques en 2008 et 2012 avec les États-Unis.

Son héritier sous le maillot des or et pourpre, LeBron James a lui fini par exprimer sa peine par des mots lundi soir, après ses larmes, filmées subrepticement à son arrivée à l'aéroport de Los Angeles la veille en provenance de Philadelphie, où il avait joué samedi.

Voir cette publication sur Instagram

I’m Not Ready but here I go. Man I sitting here trying to write something for this post but every time I try I begin crying again just thinking about you, niece Gigi and the friendship/bond/brotherhood we had! I literally just heard your voice Sunday morning before I left Philly to head back to LA. Didn’t think for one bit in a million years that would be the last conversation we’d have. WTF!! I’m heartbroken and devastated my brother!! ????????????????????. Man I love you big bro. My heart goes to Vanessa and the kids. I promise you I’ll continue your legacy man! You mean so much to us all here especially #LakerNation???????? and it’s my responsibility to put this shit on my back and keep it going!! Please give me the strength from the heavens above and watch over me! I got US here! There’s so much more I want to say but just can’t right now because I can’t get through it! Until we meet again my brother!! #Mamba4Life?????????? #Gigi4Life??????????

Une publication partagée par LeBron James (@kingjames) le

«Je ne suis pas prêt mais je me lance. Mec, je suis assis là, essayant d'écrire quelque chose mais chaque fois que j'essaye je recommence à pleurer juste en pensant à toi, à ta fille Gigi et à l'amitié, au lien, à la fraternité qui nous unissaient!», a-t-il écrit sur son compte Instagram. «Je t'aime, grand frère. Mon coeur va à Vanessa et aux enfants. Je te promets que je perpétuerai ton héritage! Tu es si important pour nous tous ici, en particulier la LakerNation . S'il te plaît, donne-moi la force et veille sur moi au paradis! Il y a tellement d'autres choses que je veux te dire, mais je ne le peux pas maintenant parce qu'il me faut du temps! Jusqu'à ce que nous nous retrouvions mon frère!!», a conclu LBJ. (afp/nxp)

Créé: 28.01.2020, 03h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.