Lundi 17 décembre 2018 | Dernière mise à jour 09:17

Basketball Les Lions de Genève champions de Suisse!

En battant Lugano dans le cinquième et dernier match de la finale du championnat, les Genevois ont décroché le titre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Irrésistibles Lions de Genève ! Les hommes du Croate Ivan Rudez se sont imposés lors du match décisif (74-64) de la finale de LNA face à Lugano. Ils remportent ainsi la série 3-2 et offrent au canton de Genève son premier sacre depuis celui de Champel en 1988.

Comme un clin d’oeil du destin. Battus l’an dernier par les Luganais lors du cinquième match disputé au Tessin, les Lions de Genève ont cette fois profité de l’avantage du parquet pour prendre leur revanche. Bien que revenu de 2-0 à 2-2 dans la série, le triple tenant du titre a ainsi fini par plier face au vainqueur de la saison régulière.

Privée du MVP suisse de la saison Dusan Mladjan, la troupe du Jurassien Randoald Dessarzin y a pourtant cru jusqu’au bout. Les Luganais menaient en effet de deux points au début de l’ultime quart-temps, avant que les Genevois ne dessinent les derniers contours de leur succès. Grâce à deux paniers primés d’Andrej Stimac et de Jérémy Jaunin, ils ont repris la tête à 7 minutes du terme pour ne plus jamais la perdre (57-54). «La satisfaction est d’autant plus grande qu’il a fallu batailler jusqu’à la dernière seconde de la série», déclarait Jaunin, élu meilleur joueur de la partie du côté des nouveaux champions de Suisse.

Rapidement menés par les Lions (19-10 après 7’), les Luganais sont revenus à égalité parfaite au courage (23-23). C’était sans compter sur un Juwann James des grands soirs et auteur de 15 points dans le deuxième quart. Les Lions infligeaient ainsi un sec 12-0 aux Tessinois pour s’offrir un joli matelas à la pause (44-34). Comme bloqués par la perspective de l’emporter, les Genevois ont alors buté encore et encore sur la - très bonne - défense luganaise. Leur troisième quart fut catastrophique (5-17) et Lugano passa alors en tête, 44-45, puis 49-51 à l’aube du dernier quart-temps. Mais, poussés par leur public, les Lions se sont ressaisis pour rugir une ultime fois, la plus importante de la saison.

L’aboutissement parfait d’une saison quasi sans tache

Les Lions de Genève ont pratiquement mérité le qualificatif d’indomptables cette saison. En plus du gain du championnat et celui de la Coupe de la Ligue, le bilan genevois 2012/2013 affiche un total de 34 victoires en 41 matches. Plus impressionnant encore, les joueurs d’Ivan Rudez partent en vacances après avoir connu une période d’invincibilité de 22 rencontres, qui se sera étendue du mois de janvier au troisième acte de la finale, et une seul défaite à domicile sur toute la saison.

Certes, la réussite aura également accompagné les joueurs de la Cité de Calvin. Une demi-finale opposant Fribourg Olympic aux Lugano Tigers allait forcément laisser des traces dans les organismes des qualifiés. Mais là encore, les Lions ne le doivent qu’à eux-mêmes. En remportant la saison régulière au nez et à la barbe d’Olympic, ils s’étaient en effet permis d’éviter un affrontement avec l’un des colosses du championnat avant la finale.

Créé: 31.05.2013, 22h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.