Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 07:50

Basketball La belle histoire du coach et de la cheerleader

Erik Spoelstra, entraîneur du Miami Heat depuis 2008, s'est fiancé avec Nikki Sapp, ancienne pom-pom girl du club floridien.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lorsqu'on est coach en NBA, on est forcément bien placé pour admirer les cheerleaders, plus communément appelées pom-pom girls par certains.

Entraîneur du Miami Heat depuis 2008 - il a conduit le club floridien au titre en 2012 et 2013 -, le Philippino-Américain Erik Spoelstra a donc eu tout loisir de se rapprocher de Nikki Sapp, une des cheerleaders du club. Il faut dire que la belle ne manque pas d'arguments.

Longtemps cachée, leur relation a finalement éclaté au grand jour. Et le coach du Heat vient de lâcher un scoop: Nikki et lui se sont fiancés cet été. «Ce qui m'est arrivé de mieux cet été? Je me suis fiancé», a-t-il confirmé sur une radio locale.

Certains de ses joueurs étaient déjà au courant, mais avaient réussi à tenir le secret. Ainsi Dwayne Wade: «On a découvert ça à Los Angeles (ndlr: où Nikki Sapp tient une galerie d'art). On lui en a fait voir de toutes les couleurs, mais on est très heureux pour lui. Je n'y croyais plus.»

La belle histoire du coach et de la cheerleader ravit l'Amérique entière.

Créé: 18.09.2015, 09h48

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.