Jeudi 28 mai 2020 | Dernière mise à jour 21:11

Basketball Débat: le championnat NBA est-il joué d'avance?

Le meilleur championnat du monde reprend ses droits la nuit prochaine. Mais y aura-t-il du suspense? Ou le sacre de Golden State est-il déjà acquis? On en débat.

De gauche à droite, Kevin Durant, Draymond Green, Stephen Curry, Klay Thompson et le nouveau venu, DeMarcus Cousins.

De gauche à droite, Kevin Durant, Draymond Green, Stephen Curry, Klay Thompson et le nouveau venu, DeMarcus Cousins. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?


Grégory Beaud: Oui, encore une année à tenir, courage

Il faut se rendre à l’évidence. Golden State gagnera encore cette saison le titre. Souvent, pour bien comprendre dans quel sens le vent tournera, il suffit de jeter un œil aux cotes proposées par les bookmakers. Et les Warriors sont ultra, ultra (ultra!) favoris. A raison, d’ailleurs. Double championne en titre, l’équipe californienne n’a pas perdu en substance. Pis (si l’on aime suivre une ligue compétitive), elle a ajouté DeMarcus Cousins, un intérieur qui tourne à plus de 20 points par match même en marchant. Certes, ce dernier se remet d’une grave blessure et n’est pas opérationnel avant un bout de temps. Mais lorsque le money-time de la saison sera à notre porte, le trottinant DMC cédera sa place à «Run DMC».

Et on en vient presque à oublier que Golden State possède dans ses rangs deux MVP en puissance: Stephen Curry et Kevin Durant. Si l’on ajoute à cela le défenseur le plus compétent (et agaçant) de la ligue en la personne de Draymond Green, il n’y a franchement pas grand-chose que les adversaires puissent faire. Mais dans un an, l’hégémonie devrait toucher à sa fin. Durant pourrait s’en aller et Curry sera entré de plain-pied dans la trentaine. Courage, c’est bientôt fini. Mais en attendant, trouvons d’autres moyens dignes d’intérêt dans cette ligue. Boston, par exemple. Il se pourrait bien que la future dynastie soit en train de se créer sous nos yeux.


Jérémy Santallo: Non, la santé, c’est la clé

Oui, les Warriors sont favoris à leur propre succession. Mais le titre NBA leur est tout sauf acquis. En juin prochain, le trophée Larry O’Brien pourrait bien quitter la Baie d’Oakland. Et les arguments ne manquent pas.

Le premier réside dans le fait qu’un flou abyssal entoure le principal renfort à l’intersaison des doubles tenants du titre, le convalescent DeMarcus Cousins. Se remettre d’une rupture d’un tendon d’Achille, qui plus est quand on fait 2,11 m et plus de 120 kg, n’a rien d’une sinécure. Quand sera-t-il réellement opérationnel? Et pour quel rendement? Dans le jeu ultra rapide prôné par Golden State, il faudra guetter la faculté d’adaptation de l’ex-star des Kings, connue pour son tempérament volcanique.

Le second se trouve chez le principal concurrent des Warriors à l’Ouest, les Houston Rockets. Qui peut affirmer que Clint Capela et ses coéquipiers n’auraient pas éliminé la troupe à Steve Kerr à Houston si Chris Paul, absent lors du fameux game 7 des finales de Conférence, avait joué? On aurait bien aimé voir les Californiens sans Stephen Curry ou Kevin Durant pour ce match couperet…

Enfin, Boston va récupérer ses blessés de longue date, Gordon Hayward et Kyrie Irving, attendus comme les deux meilleurs scoreurs des Celtics. Ajoutez à cela les Smart, Tatum, Rozier, Brown et Horford, et la mythique franchise a une équipe taillée pour regarder les champions en titre les yeux dans les yeux.

Pourvu que tout ce beau monde reste en pleine santé jusqu’au bout.

Créé: 16.10.2018, 12h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.