Mardi 2 juin 2020 | Dernière mise à jour 23:59

Chronqiue Clint Capela: «Nouveau départ»

Découvrez la chronique du joueur genevois des Atlanta Hawks, en NBA.

Image: Maxime Schmid

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Je suis actuellement dans une situation inhabituelle. Jugez plutôt. Cela fait bientôt un mois que j’ai été transféré aux Atlanta Hawks. Blessé au pied, je dois me soigner et patienter. Juste avant la pause dédiée au All-Star Game, j’ai pu assister à une rencontre de mes nouveaux coéquipiers. C’était vraiment un moment sympa de me retrouver sur le banc avec eux et de m’intégrer petit à petit dans cette nouvelle équipe.

Je sais que mon rôle sera différent avec les Hawks. À Houston, j’étais toujours le plus jeune parmi les joueurs majeurs. Avec Atlanta, ce ne sera pas pareil. On attend de moi que je me fasse entendre. Que je donne mon avis. Bref, que je sois un leader par la parole et par les actes. À 25 ans, je serai l’un des plus âgés et j’aurai probablement besoin d’un petit peu de temps pour m’adapter à ce nouveau rôle. Mais en équipe de Suisse, c’est finalement ce statut que j’ai lorsque j’ai la chance de pouvoir être de la partie.

Pour le moment, je dois penser à ma rééducation. J’ai commencé à travailler avec le staff de ma nouvelle équipe. Mais nous venons de vivre une coupure. C’est important de pouvoir compter sur ces quelques jours pour recharger les batteries au cœur d’une saison où tout s’enchaîne très vite. Couper cette routine est agréable, car cela fait depuis octobre que la saison a commencé. Pour ma part, j’arrive bien à déconnecter. Même pour une si petite période. C’est même une grosse coupure. J’ai senti que cela m’a vraiment fait du bien. Je suis parti en vacances avec des amis. Voir autre chose est précieux pour revenir dans un bon mood. Et ce retour au quotidien, pour moi, est particulier. Il est synonyme de nouvelle vie.

Les quelques jours que j’ai passé à Atlanta m’ont permis de gentiment découvrir cette grande ville. De me créer un rythme de vie différent de celui que j’avais à Houston. Le changement a été brutal car d’une minute à l’autre tu te retrouves envoyé à plusieurs centaines de kilomètres de l’endroit où tu as vécu de nombreuses années. Mais je le prends comme un défi. Comme une opportunité de progresser. Mais avant cela, je vais me concentrer sur ma santé pour revenir en pleine forme et montrer aux fans des Hawks ce que je peux apporter à cette équipe.

Clint Capela

Cette chronique est assurée en alternance par Clint Capela, Patrick Fischer, Wendy Holdener, Mujinga Kambundji et Steve Guerdat.

Créé: 09.03.2020, 22h06

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.