Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 06:08

Formule 1 Mort du directeur de course Charlie Whiting

A 66 ans, le directeur de course de la Formule 1 est décédé jeudi d'une embolie pulmonaire.

Charlie Whiting en 2017.

Charlie Whiting en 2017. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le directeur de course de la Formule 1, le Britannique Charlie Whiting, est mort jeudi à Melbourne (Australie) où doit se courir le premier Grand prix de la saison 2019, a annoncé la Fédération internationale de l'automobile. Whiting, âgé de 66 ans, a été victime d'une embolie pulmonaire.

«C'est avec une immense tristesse que j'ai appris le décès soudain de Charlie», a écrit dans un communiqué le président de la FIA, Jean Todt, saluant «une figure incontournable et inimitable de la Formule 1». «La Formule 1 a perdu un ami fidèle et un ambassadeur charismatique», a affirmé M. Todt.

Il avait débuté en F1 en 1977 pour l'écurie Hesketh Racing, puis s'était fait connaître comme chef mécanicien chez Brabham, oeuvrant à la conquête des titres mondiaux du Brésilien Nelson Piquet en 1981 et 1983.

Soutenu par l'ancien patron de Brabham, Bernie Ecclestone, devenu propriétaire de la F1, il avait rejoint la FIA en 1988 en tant que délégué technique. Il était devenu directeur de course en 1997. Il occupait également les fonctions de délégué à la sécurité et chef du département technique de la FIA.

(afp/nxp)

Créé: 14.03.2019, 03h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.