Dimanche 31 mai 2020 | Dernière mise à jour 07:42

TENNIS Federer a déjà joué à trois reprises contre la France

Le Bâlois était sur le court lors des trois derniers affrontements entre la France et la Suisse en Coupe Davis. Rafraîchissement de mémoire!

En 2003, Roger Federer, alors No 5 mondial, avait battu la France à lui tout seul ou presque.

En 2003, Roger Federer, alors No 5 mondial, avait battu la France à lui tout seul ou presque. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Roger Federer est le seul joueur présent à Lille pour la finale de la Coupe Davis à avoir déjà goûté sur le court à la saveur particulière d'un match France-Suisse. Le Bâlois en a même disputé trois, parmi lesquels le fameux affrontement d'avril 2001 à Neuchâtel.

France - Federer 2-1

2001, Neuchâtel (quart de finale): Suisse - France 2-3. Ce week-end avait démarré par le mémorable face-à-face entre l'actuel capitaine de l'équipe de France Arnaud Clément et l'ancien «playing captain» helvétique Marc Rosset, remporté 15-13 au cinquième set par le Tricolore après 5h46' de jeu. Il s'était conclu par la victoire de Nicolas Escudé face à George Bastl. Le Vaudois avait été battu 8-6 dans la cinquième manche de ce match décisif après avoir bénéficié d'une balle de match, sur laquelle il avait peut-être été gêné par le cri d'un spectateur en plein échange, et après 21h02' de jeu au total...

Roger Federer (19 ans) s'était, lui, surtout distingué en coulisses. Le Bâlois avait tout simplement «sacrifié» son simple de vendredi face à Nicolas Escudé avant d'exiger en fin de soirée, en conférence de presse, le départ du capitaine Jakob Hlasek! Il s'était repris avec panache, remportant le double aux côtés de Lorenzo Manta (9-7 au cinquième set face à Pioline/Santoro) avant de ramener les deux équipes à égalité en donnant la leçon à Arnaud Clément. Mais le mal était fait. En «balançant» son premier match, il avait sans doute privé l'équipe de Suisse d'une demi-finale largement à sa portée, aux Pays-Bas...

2003, Toulouse (quart de finale): France - Suisse 2-3. Deux ans plus tard, le contexte n'était plus le même lors des retrouvailles avec l'équipe de France. Le contrat de Jakob Hlasek avait été rompu en mai 2001 et Marc Rosset avait été intronisé à l'automne 2002, un peu plus de deux mois après le décès tragique de l'ancien mentor de Roger Federer, Peter Carter. Le Bâlois avait 21 ans. Il débarquait à Toulouse dans la peau du no 5 mondial et faisait honneur à son statut. Il apportait trois points à son équipe, remportant ses huitième et neuvième victoires consécutives en simple tout en brillant en double face à Escudé/Santoro aux côtés d'un très solide Rosset.

2004, Lausanne (quart de finale): Suisse - France 2-3. Roger Federer (22 ans) ne signait pas le même exploit en 2004, toujours au mois d'avril et une nouvelle fois au stade des quarts de finale. Sept mois après une demi-finale perdue 3-2 en Australie, il remportait bien ses deux simples à la patinoire de Malley, où il avait été accueilli triomphalement pour ses premiers matches joués sur le territoire helvétique en tant que no 1 mondial. Mais, associé à Yves Allegro, il ne trouvait pas la solution en double face à la paire Escudé/Llodra. Et une nouvelle demi-finale jouable, à domicile face à l'Espagne, lui échappait... (SI/Le Matin)

Créé: 19.11.2014, 11h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.