Samedi 30 mai 2020 | Dernière mise à jour 13:50

TENNIS Federer: «Je ne pourrai jamais assez remercier Stan»

Le Bâlois rendait hommage au Vaudois après le sacre de la Suisse en Coupe Davis. «C'est grâce à Stan qu'on s'est retrouvés en aussi bonne position.»

Roger Federer a rappelé que les performances de Stan Wawrinka étaient à la base de ce triomphe historique.

Roger Federer a rappelé que les performances de Stan Wawrinka étaient à la base de ce triomphe historique. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Roger Federer rendait hommage à Stan Wawrinka à l'issue du sacre de l'équipe suisse de Coupe Davis. «Je ne pourrai jamais remercier suffisamment Stan pour ce qu'il a fait ce week-end», lâchait-il.

«C'est grâce à lui que nous nous sommes retrouvés dans une si belle situation avant les matches de dimanche», soulignait-il. Le Bâlois tenait à rappeler encore une fois que le succès fêté vendredi par le Vaudois face à Jo-Wilfried Tsonga et sa prestation remarquable samedi en double avaient constitué les bases de ce triomphe historique.

Incomparable avec Wimbledon

«C'est un jour extraordinaire pour le sport suisse, poursuivait Roger Federer devant la presse. Nous sommes un petit pays, et nous n'avons pas chaque semaine l'occasion de remporter un titre dans une compétition de cette importance. Nous avons fait preuve d'un esprit d'équipe remarquable et pourrions inspirer toute une génération, en tennis ou dans d'autres sports. Je suis incroyablement heureux. Je dispute cette épreuve depuis 15 ans, mais au final je voulais surtout la gagner pour l'équipe.»

Peut-il comparer les sensations qui sont les siennes avec ce qu'il avait ressenti lors du premier de ses sept sacres à Wimbledon, en 2003? «C'est incomparable, répondait-il. Le premier Wimbledon, c'était un choc total. Pour la Coupe Davis, je savais que ce serait possible à un moment donné. Bien sûr, il y avait de la pression. Je voulais rendre tout le monde heureux, et remercier tous ceux qui nous ont soutenu. Ce sont donc des sensations totalement différentes. Et je n'étais pas seul sur le court. Ça change tout.»

«Peut-être l'année idéale»

Stan Wawrinka revenait quant à lui sur l'année exceptionnelle qu'il a vécue, avec ce sacre à l'Open d'Australie puis cette Coupe Davis. «La Coupe Davis, j'en rêve depuis très longtemps, rappelait le Vaudois. J'ai toujours tout donné afin de parvenir à la remporter un jour. Avec Severin (Lüthi), Roger, Michi (Lammer), Marco (Chiudinelli) et tout le staff, nous avons vécu de nombreux grands moments au cours des dernières années.»

«C'était peut-être l'année idéale. Tout avait commencé de manière rêvée en Serbie (ndlr: au 1er tour), et tout s'est conclu de manière parfaite ici en France, lâchait le champion junior de Roland-Garros 2003. Nous sommes heureux. Nous avons fait de nombreux sacrifices tout au long des années pour être en mesure de gagner ce titre. Nous l'avons fait. Nous sommes très heureux.»

L'alcool aidant, Stan Wawrinka ne put s'empêcher de lancer quelques piques aux joueurs français. Notamment lorsqu'on lui demanda combien de bouteilles de champagne les membres de l'équipe de Suisse avaient bu avant de se présenter devant la presse, soit deux heures après la fin de la rencontre. «Nous en sommes toujours à l'eau. Ils avaient mis le champagne dans le vestiaire des Français, et ont oublié de nous l'amener», rigola-t-il.

«Pas quand je suis bourré!»

Roger Federer et Stan Wawrinka apportaient également une nouvelle preuve de leur complicité quand un journaliste belge les interrogea sur leur éventuelle participation au 1er tour de l'édition 2015 à Liège. «Stan, tu vas répondre car tu parles mieux français que moi», lâcha le Bâlois. «Je parle mieux, mais pas quand je suis bourré. Un pourcentage? Je pense que le pourcentage de chance qu'on boive de l'alcool ce soir est très élevé», osa le Vaudois.

Avant de reprendre plus sérieusement. «C'est une très bonne question, mais ce n'est pas le bon moment pour y répondre. Nous venons juste de gagner la Coupe Davis, et nous nous sommes tous battus pour ça pendant des années. Nous avons plutôt envie de penser à la soirée qui nous attend et à ce que nous avons vécu ce week-end.». (SI/Le Matin)

Créé: 23.11.2014, 19h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.