Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 10:14

COUPE DAVIS Gaël Monfils: «Vachement peur»

Le tirage au sort a rendu les Français un peu plus bavards que mardi. Les meilleurs extraits.

Image: AP Photo/Christophe Ena

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Sur la nomination de Federer:

Arnaud Clément: «Ce n’est absolument pas une surprise. En fait, c’est même plutôt une bonne nouvelle puisque nous nous préparons depuis deux semaines à affronter les numéros 2 et 4 mondiaux. Est-ce que j’envisage un retrait de Roger vendredi puis un retour plus tard dans le week-end? Non à aucun moment. Je n’envisage pas une seule seconde que l’équipe de Suisse puisse faire cela. Si Federer est annoncé, c’est qu’il pense pouvoir se présenter à 100% sur le terrain.»

Au sujet de l’enjeu et de la peur:

Jo-Wilfried Tsonga: «Pour moi, cette finale compte énormément; j’en ai évidemment parlé avec Scud (Nicola Escudé, son coach, vainqueur de l’épreuve en 2001). En fait, il n’y a pas de futur au-delà de ces trois jours. Je n’ai qu’une seule envie: soulever ce Saladier. La Coupe Davis, c’est pourquoi je me suis toujours entraîné. Alors forcément qu’il va y avoir de la pression supplémentaire. Il y a plus de journalistes, il y aura plus de monde, on a tous envie de briller. Notre faculté à être bon dépendra de notre faculté à bien gérer la dimension de l’événement.»

Gaël Monfils: «Bien sûr qu’il y a plus de pression. Parce que l’événement et le court sont atypiques. Parce que j’ai une énorme envie de bien faire. Et parce que je vais avoir une deuxième chance d’apporter un point dans une finale (après la finale 2010, perdue en Serbie). Alors oui, j’ai vachement peur.»

Jo-Wilfried Tsonga et son «historique» avec Stan Wawrinka

«Avec Stan, on a un historique assez particulier. Chaque fois que l’on se joue, le match va à la limite des trois ou des cinq sets. C’est toujours un gros combat. Je sais donc que ce n’est pas vraiment sur le tennis que la différence va se faire, mais plutôt sur l’envie et la détermination.»

Sur l’ambiance et le comportement du public:

Jo-Wilfried Tsonga: «J’attends du public qu’il fasse honneur aux valeurs du sport, qu’il respecte l’adversaire et se respecte lui-même. Après, on est en France donc j’espère bien qu’il va nous pousser de toutes ses forces pour aller chercher ce saladier.»

Gaël Monfils: «Moi, je m’attends à un truc de dingue.»

Créé: 20.11.2014, 14h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.