Lundi 16 septembre 2019 | Dernière mise à jour 22:04

VTT Adrien Chenaux: «Un populaire a sauvé ma course»

Sixième et meilleur romand du Grand Raid, le Fribourgeois a vécu un moment «terrible et inoubliable» dans le Pas de Lona. Récit.

Adrien Chenaux doit sa sixième place à l'aide d'un populaire au pied du Pas de Lona.

Adrien Chenaux doit sa sixième place à l'aide d'un populaire au pied du Pas de Lona. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le sublime du Grand Raid se nourrit de ses paysages et de sa difficulté. Deux «ingrédients» qu’il est difficile de décrire tant il faut surtout les vivre. Heureusement, Adrien Chenaux avait le sourire communicatif, samedi midi, juste après sa très belle sixième place derrière le «mythe» de l’épreuve Urs Huber (sixième victoire). L’ancien champion suisse amateur du contre-la-montre – 5e du Grand Raid en 2017 – venait en effet de vivre un épisode intense et il avait envie de le raconter.

«J’ai eu des crampes terribles au pied du Pas de Lona et j’ai dû me coucher, explique-t-il. Je ne sais pas si c’est le fait de descendre du vélo et de solliciter différemment les muscles, mais je ne pouvais plus les contrôler. J’étais tétanisé; une douleur à hurler.»

Longtemps au contact des meilleurs, Adrien Chenaux se retrouve alors un court instant démuni. Jusqu’à l’arrivée d’un «sauveur anonyme». «Un populaire s’est occupé de moi. Il m’a tenu les jambes en l’air, m’a fait respirer calmement. Il m’a parlé. Il a tout fait juste. Cette sixième place, je la lui dois.»

Ajouté aux pastilles de sel prodiguées par ses deux ouvreurs, le soin personnalisé de ce coureur anonyme requinque alors presque totalement le Fribourgeois: «J’ai juste été rattrapé par mes crampes dans les derniers kilomètres de la descente vers Grimentz. Il a sauvé ma sixième place. Et surtout, je vais en garder un souvenir pour la vie. Ce mélange de souffrance et de plaisir, et cette solidarité entre les concurrents sur le parcours, c’est ça, le Grand Raid!»

Reste cette question: le meilleur Romand et le «sauveur anonyme» vont-ils se retrouver autour d’une raclette pour fêter leur association de fortune? «J’espère bien le retrouver. Il avait une tenue assez originale, je devrais réussir», souriait le Fribourgeois, ravi de sa course et de la rencontre qui la marquera à jamais.

Créé: 24.08.2019, 14h30

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.