Dimanche 20 août 2017 | Dernière mise à jour 22:30

Cyclisme - Tour de Suisse Une édition 2018 en Suisse alémanique seulement?

La direction du Tour de Suisse a tenu une conférence de fin d'épreuve à Oberstammheim pour évoquer l'avenir et se féliciter du bon déroulement de l'édition 2017.

Senn n'a pas voulu confirmer la rumeur comme quoi le Tessin et la Romandie seraient zappés par la boucle nationale.

Senn n'a pas voulu confirmer la rumeur comme quoi le Tessin et la Romandie seraient zappés par la boucle nationale. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le choix du village zurichois n'est pas anodin, puisque la commune limitrophe au canton de Thurgovie sera ville-étape du prochain Tour de Suisse.

On ne sait pas encore si ce sera pour le départ ou l'arrivée. Ce que l'on sait en revanche c'est qu'une étape se tiendra à Frauenfeld lors du premier week-end, ainsi qu'à Arosa, Gansingen, Gommiswald et Loèche-les-Bains. Le parcours complet sera dévoilé en février 2018.

Olivier Senn, le directeur de l'épreuve, a fièrement énoncé le bilan: «Je ne peux qu'utiliser le terme »positif«. D'un point de vue sportif, la course est restée ouverte jusqu'au bout. Il n'y a pas eu d'incidents majeurs et cela a de nouveau été une vraie grande fête populaire.»

Rumeurs

Pour 2018 en revanche, Senn n'a pas voulu confirmer la rumeur comme quoi le Tessin (pour la première fois en douze ans) et la Romandie seraient zappés par la boucle nationale. On sait par contre qu'il n'y aura pas d'arrivée à Sölden en Autriche. «Le Tour se déroulera exclusivement en Suisse», a appuyé Senn.

En assouplissant les conditions financières et en s'occupant de la restauration de manière indépendante, les organisateurs ont réussi à redresser la barre. On ne sait toujours pas les dates de l'épreuve l'an prochain. Senn aimerait bien débuter une semaine plus tôt. Cela permettrait d'éviter une collision avec la Coupe du monde de football en Russie et d'avoir trois semaines entre la fin de l'épreuve et le début du Tour de France.

En avançant le TdS, Senn sait bien qu'il pourrait attirer des stars désireuses de se préparer pour le Tour. Il aimerait pouvoir la placer en parallèle du Dauphiné et ainsi concurrencer l'épreuve française. Mais le Dauphiné appartient à ASO, l'entreprise qui gère le Tour de France et qui est bien entendu l'une des entités les plus importantes du cyclisme. Une décision de l'UCI est attendue la semaine prochaine mais Olivier Senn n'arbore pas un immense sourire: «Les chances de voir le Tour de Suisse débuter plus tôt ne sont pas très bonnes.» (si/nxp)

Créé: 18.06.2017, 15h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.