Jeudi 17 octobre 2019 | Dernière mise à jour 11:53

Cyclisme Et on retombe bêtement dans le piège des Panini

L’entreprise italienne de figurines autocollantes a lancé une édition spéciale Tour de France 2019. On est fatalement tombé dans le piège.

Ce qu'on obtient pour 4 euros.

Ce qu'on obtient pour 4 euros. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Forcément, en voyant la chose à peine arrivé en France, dans un kiosque de Reims, on a craqué. Pour quatre euros, on s’est offert «La collection officielle de stickers 2019». On savait que c’était une mauvaise idée et qu’on allait le payer cher, au propre comme au figuré, mais notre âme d’enfant a tendance à systématiquement reprendre le dessus dans ces moments-là.

On a attendu une terrasse à Colmar, lieu d’arrivée de l’étape de mercredi, pour ouvrir notre si beau paquet. Les désillusions allaient s’enchaîner. Seuls deux paquets de cinq autocollants étaient livrés avec la chose, aux côtés d’une boîte à construire soi-même et d'une carte spéciale en hommage au Tour 1989, gagné par Greg Lemond pour huit secondes face à Laurent Fignon.

Bon, le hasard a voulu que, parmi nos stickers «gratuits», on tombe notamment sur Eddy Merckx, une moitié de l’équipe «suisse» Katusha, Dylan Groenewegen et Valentin Madouas. Pas mal… Dans la seconde, on devra se contenter d’un hommage à Bradley Wiggins, premier Anglais vainqueur du Tour en 2012, ainsi que de deuxièmes couteaux comme Domenico Pozzovivo ou Yukiya Arashiro.

De quoi donner envie de vite aller en racheter d’autres (à un euro le paquet de cinq). Alors on les colle vite fait, on met les cartes spéciales dans la boîte qu’on a réussi à monter en bien moins de temps qu’une armoire Visthus d’Ikea, et on va aller hanter les kiosques de France et de Navarre ces prochaines jours, c’est sûr. C’est rapidement addictif ces petites choses! En tout, il y a 42 cartes spéciales. Ajoutez huit équipes de 22 coureurs et deux demi-cartes par formations… Aïe.

En vente depuis le mois de mai, la bagatelle de 150'000 albums ont été distribués en France. Panini s'était déjà essayé au cyclisme au début des années 70, avec «Sprint». A l’époque, il couvrait toute la saison de vélo et pas seulement la Grande Boucle. Honnêtement, on n’a pas encore vu de gamins s’échanger des doubles au bord des routes depuis le départ. Peut-être que ça commencera plus fort jeudi, après la victoire de Thibaut Pinot à la Planche-des-Belles-Filles.

Créé: 10.07.2019, 15h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.