Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 23:05

Cyclisme Froome vainqueur final du Giro

Le Britannique Chris Froome a remporté le Tour d'Italie dimanche, tandis que l'Irlandais Sam Bennett s'est distingué dans la 21e étape.

Le Britannique a vécu une dernière épreuve plutôt tranquille.

Le Britannique a vécu une dernière épreuve plutôt tranquille. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Chris Froome (Sky), quatre fois vainqueur du Tour de France, a remporté pour la première fois de sa carrière le Tour d'Italie, dimanche, sur les Forums impériaux de Rome.

Procédure en cours

Le premier Britannique à gagner le Giro en 101 éditions a devancé au classement final le Néerlandais Tom Dumoulin, vainqueur l'an passé, et le Colombien Miguel Angel Lopez. La 21e et dernière étape, qui a donné lieu à une neutralisation des temps dans les 80 derniers kilomètres, est revenue à l'Irlandais Sam Bennett, vainqueur pour la troisième fois depuis le départ.

Froome, qui fait l'objet d'une procédure pour un résultat «anormal» à un contrôle antidopage de la Vuelta, participait pour la troisième fois au Giro, après huit ans d'absence.

S'il n'est pas sanctionné pour la Vuelta, le Britannique serait l'un des trois coureurs de l'histoire à gagner les trois grands tours consécutivement (dans son cas, Tour, Vuelta et Giro dans l'ordre), avec les légendaires Eddy Merckx et Bernard Hinault.

Avant lui, six coureurs (Anquetil, Gimondi, Merckx, Hinault, Contador, Nibali) sont parvenus à inscrire leur nom au palmarès des trois épreuves.

Course au rabais

Froome, qui est âgé de 33 ans, a enlevé deux étapes. Vainqueur au sommet du Monte Zoncolan (14e étape), il a mené une échappée solitaire de 80 kilomètres sur la route de Bardonecchia (19e étape) pour renverser la situation et prendre le maillot rose à son compatriote Simon Yates, défaillant.

La dernière étape (115 km), courue sur un circuit urbain de 11,5 kilomètres, a donné lieu dimanche à une course au rabais dans le décor de la Rome antique.

Les coureurs qui ont invoqué une raison de sécurité ont obtenu que les temps soient neutralisés avant les sept derniers tours du circuit de 11,5 kilomètres empruntant les rues au revêtement inégal de la capitale italienne.

Nombre de coureurs, notamment Froome et ses adversaires directs qui ont «roulotté» dans un groupe attardé, se sont relevés et ont laissé les équipes intéressées se disputer le gain de l'étape ramenée à une sorte de critérium.

Au sprint, Bennett a devancé le favori italien Elia Viviani, le plus rapide à quatre reprises. L'Irlandais, âgé de 27 ans, s'était imposé à Praia a Mare (8e étape) et à Imola (12e étape). (si/nxp)

Créé: 27.05.2018, 19h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.