Vendredi 19 juillet 2019 | Dernière mise à jour 07:47

Cyclisme Les dix coureurs du Tour à suivre absolument (1/2)

Le Tour de France, c’est 176 coureurs de 22 équipes différentes. On vous a sélectionné nos dix cyclistes préférés de cette édition 2019. Voici le premier volet.

Lutsenko est tellement fort, qu'il n'a pas besoin de regarder devant lui.

Lutsenko est tellement fort, qu'il n'a pas besoin de regarder devant lui. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?


Kasper Asgreen (Dan/Deceuninck-Quick Step)

Au départ, le jeune homme de 24 ans était un spécialiste du chrono. Mais comme ces temps-ci, tous les chemins mènent au podium des grandes courses, il a commencé à faire peur à tout le monde sur à peu près tous les terrains. Le champion d'Europe du chrono M23 en 2017 a vu sa palette s'élargir au fur et à mesure qu'il gagnait en âge. Cette année, on entend son nom dès qu'il se passe quelque chose à l'avant. Il a terminé 3e du Tour de Californie, où il a remporté le maillot de meilleur sprinteur. Le Danois a aussi terminé 2e du Tour des Flandres à la surprise générale, alors qu'il avait travaillé en début d'épreuve et qu'il était parti en échappée. Signe de sa grande forme, il a enchaîné avec un titre national contre la montre, puis une 2e place sur la course en ligne! Autant dire que pour son 2e grand Tour, sa 1re Grande Boucle, il arrive avec la socquette légère. On le voit bien lever les bras lors de la première semaine.


Alexey Lutsenko (Kaz/Astana)

C'est ce qu'on appelle un «roule toujours». Le Kazakh est à bonne école au sein de la formation Astana, dont le mentor n'est autre que le génial Alexandre Vinokourov. Alors certes, on est peut-être un peu déçu par le palmarès actuel de Lutsenko (deux fois champion du Kazakhstan sur route et autant contre la montre, une victoire d'étape sur le Tour d'Espagne) au vu des qualités qu'il avait démontrées quand il était espoir. Mais on ne peut jamais regretter la façon dont il court. A aujourd'hui 26 ans, il va bientôt atteindre l'âge de la maturité cycliste et, quand il arrivera à tout bien canaliser, nul doute qu'il va finir par en claquer des belles. Il a commencé à le faire sur des courses de «seconde zone» (3 étapes sur le Tour d'Oman et une sur Tirreno), mais doit encore franchir un palier dans les épreuves de très haut niveau (4e du Het Nieuwsblad et 7e des Strade Bianche). On met une pièce sur une victoire sur ce Tour de France, au bout d'une échappée fleuve dans les Pyrénées.


Michael Schär (Sui/CCC)

L’édition 2019 du Tour de France sera l’heure de l’équipier parfait, on en prend le pari! «Unser Michi» dispute sa 9e Grande Boucle de suite et ça, c’est déjà un petit exploit en soit. Surtout qu’il en a terminé 7 sur 8 pour le moment. Seul un triste «DNS, do not start», au départ de la 9e étape du Tour 2013, est venu maculer son formidable bilan d’homme sur lequel son leader peut compter jusqu'au bout. Et bien puisque le cyclisme est aussi, des fois, une affaire de Karma, le Lucernois va en claquer une, c'est certain. Un bon truc de baroudeur lors de la 2e semaine de course, ou un truc comme ça. En plus, il se murmure que pour une fois, Schär aura la possibilité de tenter sa chance personnelle un jour ou l’autre. Une rareté qu’il faudra savoir faire fructifier.


Romain Sicard (Fra/Total)

En France, on cherche depuis de longues dizaines d’années un vainqueur du Tour. Du coup, pas mal de jeunes espoirs ont été passés à la moulinette de la pression médiatique. Le coureur bayonnais de 31 ans en est un exemple parmi d’autres. Sicard a été couronné champion du monde sur route chez les espoirs il y a de ça dix ans, au Tessin. Depuis, le Français a pour résultat le plus marquant une 2e place finale au Tour du Gévaudan Languedoc-Rousillon en 2017. Il faut dire que rien n'avait vraiment bien commencé pour Sicard. Alors qu'il devait disputer son premier grand Tour en 2011 en Espagne, il avait dû y renoncer en raison d'une déficience musculaire de la jambe droite, couplée à des troubles d'alignement de la hanche et du dos. Pas simple à l'heure de grimper des cols... C'est tout de même dans la péninsule ibérique qu'il réussira à se montrer, en terminant 13e et 15e du général en 2014 et 2015. L’heure de la vengeance a sonné! Il a couru pour des équipes basques, il saura gérer la folie des Pyrénées quand il s'en ira seul vers la victoire.


Matej Mohoric (Sln/Bahrain-Merida)

Quand on a un geste technique à son nom dans le football, on n’est pas loin de toucher au génie. Une «Panenka», une «Madjer», voire éventuellement une «roulette à la Zidane» ou encore une «Sogbie» pour les puristes… En cyclisme, il y a désormais la «Mohoric», qui a même été copiée par la suite par un certain Chris Froome en personne. Le Slovène avait choqué le monde entier en se couchant sur l’avant de sa machine en descente, tout en pédalant quand même et prenant du temps à tout le monde. Les spécialistes ont toussé et affirmé qu'il ne gagnait pas de temps comme ça, mais qu’est-ce que c’est drôle à voir! Du coup, on le voit bien faire la différence ainsi dans une descente, au terme d’une étape pour baroudeurs, où il «fait la descente» pour distancer ses derniers compagnons d'échappée. Ça aurait une classe folle.

Créé: 06.07.2019, 20h38

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.