Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:57

Tour de Romandie Pascal Ackermann gagne au sprint à Genève

L'Allemand Pascal Ackermann s'est adjugé à Genève au sprint la cinquième et dernière étape du Tour de Romandie. Le Slovène Primoz Roglic est le vainqueur du général.

Pascal Ackermann a remporté au sprint la dernière étape du Tour de Romandie, à Genève.

Pascal Ackermann a remporté au sprint la dernière étape du Tour de Romandie, à Genève. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Primoz Roglic a remporté le Tour de Romandie. Le Slovène de l'équipe Lotto NL n'a pas été inquiété lors de la dernière étape vers Genève, remportée au sprint par l'Allemand Pascal Ackermann (Bora).

Roglic s'est imposé avec 8'' d'avance au classement général devant le grand espoir colombien Egan Bernal. C'est le plus petit écart entre le vainqueur et son dauphin depuis l'édition 1984 où l'Irlandais Stephen Roche avait finalement devancé le Neuchâtelois Jean-Mary Grezet aux points.

Primoz Roglic est venu confirmer au Tour de Romandie un talent entrevu depuis deux ans dans les courses d'une semaine. Il a brillé sur tous les terrains. Troisième du prologue à Fribourg, deuxième du contre-la-montre en côte à Villars, deuxième de l'étape de montagne à Sion, son succès final ne se discute pas. Tout a eu l'air facile pour l'ancien sauteur à skis, même ses réponses aux attaques du Colombien Bernal. «Non, je vous assure que ce fut une grande bataille pour défendre ce maillot jaune. J'ai pu compter sur mon équipe, qui a parfaitement accompli sa tâche.»

La conquête des grands tours

L'an dernier, Roglic avait commencé à trouver ses marques dans les tours d'une semaine avec des victoires d'étape. Cette année, il a passé un palier supplémentaire en rivalisant pour la victoire finale de ces épreuves. Prochaine étape logique, la conquête des grands tours. Las, le Slovène freine sur les pattes arrières. « Je vais d'abord prendre du repos et me vider la tête du vélo». Il disputera le Tour de Slovénie et le Tour de France.

L'ancien sauteur à skis, dont le record est un saut à 183 m à Oberstdorf en 2011, est désormais attendu dans les grands tours. A 28 ans, peut-il se mêler à la lutte pour le maillot jaune à Paris ? Roglic botte en touche. Il refuse d'évoquer ses ambitions pour le Tour de France. L'an dernier, il avait terminé 38e avec une victoire d'étape à Serre-Chevalier. Peut-être a-t-il pu constater la rudesse de l'épreuve et ses exigences.

En six ans, le Slovène a fait des progrès considérables pour désormais faire partie de l'élite. Une raison qui l'avait poussé à quitter le saut à skis, estimant qu'il ne pourrait jamais faire partie des meilleurs. «Aujourd'hui, je ne regrette pas mon choix!».

Ackermann en tête à Genève

Dimanche, dans les rues de Genève, Ackermann a devancé le Danois Michael Morkov (Quick-Step) et l'Italien Roberto Ferrari (Emirats).

Créé: 29.04.2018, 15h18

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.