Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 00:35

Cyclisme Place à la «Super Planche-des-Belles-Filles»

Vous avez aimé la Planche-des-Belles-Filles, vous allez adorer la «Super Planche-des-Belles-Filles», au programme de la 6e étape du Tour de France jeudi.

Chris Froome volait déjà en 2012.

Chris Froome volait déjà en 2012. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Elle n’est apparue au programme du Tour de France qu’en 2012, mais elle a directement marqué l’histoire. Cette année-là, l’équipe Sky avait décidé que Bradley Wiggins devait gagner le Tour de France. Le seul problème, c’est qu’un nouveau venu du nom de Chris Froome était plus fort que son compatriote et néanmoins coéquipier. Et à la Planche-des-Belles-Filles, ça s’était vu.

Après ce coup d’essai transformé en coup de maître, les organisateurs du Tour de France y sont revenus tous les deux ans ou presque. En 2014, Nibali y a construit une partie de son succès final. Trois ans plus tard, un autre Italien, Fabio Aru, l’a domptée. A chaque fois le spectacle a été au rendez-vous. Mais les coureurs n’avaient encore rien vu…

Parce que lors de ces trois montées, le peloton s’est arrêté de souffrir à la Planche-des-Belles-Filles. Mais Christian Prudhomme, le boss de la Grande Boucle, a sorti cette année de son chapeau la «Super Planche-des-Belles-Filles»! Aux difficultés de l’époque, a été ajouté un kilomètre terrible, sur des tronçons entre chemin de terre et gravillons, avec une pente maximale à… 24% juste avant l’arrivée.

Le parcours, qui débute à Mulhouse, enchaîne six montées dans les Vosges, par le Markstein, le Grand Ballon, le Hundsruck et le vénérable Ballon d'Alsace, le premier col escaladé dans l'histoire du Tour (en 1905). Il faudra encore se coltiner le petit col des Chevrères, avant d'attaquer le plat de résistance. Joli menu!

Créé: 11.07.2019, 11h05

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.