Dimanche 21 juillet 2019 | Dernière mise à jour 00:35

Cyclisme Quand un coureur se fait mesurer la chaussette

Un cycliste de l'équipe Sunweb a été photographié alors qu'un commissaire lui mesurait une chaussette avant le contre-la-montre par équipes. Chose tout à fait normale dans le monde du vélo!

A vue de nez, cette socquette semble légère.

A vue de nez, cette socquette semble légère. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’image a connu son petit buzz sur les très développés réseaux sociaux du monde de la petite reine. On y voit un commissaire de l’UCI mesurer la hauteur des chaussettes d’un coureur de l’équipe Sunweb, quelques minutes avant sa participation au contre-la-montre par équipes de Bruxelles. Si la photo peut paraître désopilante, elle n’en reste pas moins très normale.

Ce ne sont pas les coureurs Ineos, dont l’équipe a lancé depuis de longues années la chasse aux «gains marginaux» pour être encore plus forte sur le vélo, qui dira le contraire. Dorénavant, tout le monde essaie de tirer profit de chaque ligne du règlement de l’UCI. Du coup, celle-ci doit réglementer à peu près tout et n’importe quoi, que ce soit sur la machine ou l’attirail des coureurs.

Donc mesurer une chaussette, qui doit bien faire gagner quelques dixièmes de secondes si elle est trop longue et permet ainsi une meilleure pénétration dans l’air, est tout à fait normal. «Les chaussettes et les couvre-chaussures utilisés en compétition ne doivent pas dépasser la hauteur définie par la moitié de la distance entre le milieu de la malléole externe et le milieu de la tête du péroné», est-il stipulé dans ce qui pourrait également être une règle de bon goût dans la vie de tous les jours.

Mais l’UCI ne s’arrête pas à la chaussette. Il y a, par exemple, aussi un paragraphe de règlement qui interdit les moufles. «Les gants utilisés en compétition sur piste ne peuvent pas être des moufles ne possédant qu’une, deux ou trois séparations entre les doigts», est-il écrit texto. Depuis peu, l’Union cycliste internationale a également dû légiférer pour interdire des maillots en trois dimensions. Comme dirait l’autre, on n’arrête pas le progrès. Même si on peut l’interdire en course…

Dimanche, 16 bicyclettes ont été passées au scanner par les organisateurs, à la recherche d'éventuelles technologies interdites. Rien n'y a été trouvé de louche.

Créé: 08.07.2019, 14h02

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.