Lundi 9 décembre 2019 | Dernière mise à jour 11:18

Cyclisme Raymond Poulidor est mort

Celui que tout le monde appelait «Poupou» s'est éteint à l'âge de 83 ans, dans sa commune limousine de Saint-Léonard-de-Noblat.

Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Figure incontournable du cyclisme en général, et plus particulièrement du Tour de France, Raymond Poulidor est mort à l'âge de 83 ans. Hospitalisé depuis le 8 octobre en raison d'une grande fatigue dans la commune limousine de Saint-Léonard-de-Noblat, où il résidait, il est décédé dans la nuit de mardi à mercredi, à 2 heures du matin.

Immense figure populaire, celui que tout le monde appelait «Poupou» est riche d'une carrière de 18 ans, marquée par sa rivalité avec Jacques Anquetil. S'il a mis un terme à sa carrière à la fin des années 1970, il est resté une figure familière sur les routes du Tour de France - on le croisait encore au départ des étapes l'été dernier.

Raymond Poulidor (à dr.) à la lutte avec Jacques Anquetil (à g.), lors du Tour de France 1964, le dernier remporté par Anquetil... devant Poulidor évidement! Image: AFP.

Il demeurera dans l'esprit des gens comme «l'éternel deuxième», lui qui a collectionné les places sur le podium final du Tour de France - trois fois deuxième et cinq fois troisième entre 1962 et 1976 -, sans jamais le gagner, ni même porter le maillot jaune un seul jour! S'il a eu Anquetil comme premier grand rival au début des années 1960, Poulidor a également dû composer avec l'émergence d'un certain Eddy Merckx, alors qu'il pouvait encore espérer remporter enfin la Grande Boucle.

Entre le dernier sacre d'Anquetil (en 1964) et le premier de Merckx (en 1969), le coureur limousin a été rattrapé par sa légende de malchanceux. Ainsi, en 1968, alors que le Tour lui semblait enfin promis, il était en train de prendre un avantage décisif dans une étape menant à Albi quand il a été renversé par une moto. Victime d'un traumatisme crânien et d'une fracture du nez, il a été contraint à l'abandon.

Raymond Poulidor en embuscade derrière Eddy Merckx, dans la montée vers Luchon lors du Tour 1969, le premier remporté par celui qu'on surnommera le «Cannibale». Image: AFP.

Très bon grimpeur, puncheur de tempérament, Poulidor a néanmoins signé quelques belles victoires. Il a notamment remporté le Tour d'Espagne 1964, deux classiques avec Milan-San Remo (1961) et la Flèche wallonne (1963), avant de signer deux doublés, à Paris-Nice (1972 et 1973) et au Dauphiné (1966 et 1969). On peut ajouter à ce palmarès sept victoires d'étape au Tour.

Au-delà de sa carrière sportive, à laquelle il a mis un terme en 1977, Raymond Poulidor est resté indéfectiblement lié au cyclisme le reste de son existence, que ce soit au travers de sa présence régulière dans la caravane publicitaire du Tour de France, dont il se faisait l'ambassadeur, ou au niveau familial, puisque son petit-fils, le Néerlandais Mathieu van der Poel, apparaît déjà comme l'un des très grands noms à venir du cyclisme mondial.

Raymond Poulidor, photographié ici le 16 mars 2019 à la Foire de Chatou. Image: AFP.

Créé: 13.11.2019, 11h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.