Vendredi 23 août 2019 | Dernière mise à jour 06:50

Cyclisme S. Yates gagne, Alaphilippe dans le dur

L’Anglais a doublé sa mise sur le Tour de France, au Prat d’Albis. La dernière montée a montré les premières failles chez le maillot jaune français.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Julian Alaphilippe a (enfin) montré des signes de faiblesse sur la Grande Boucle! A environ 6 km du sommet de la dernière montée de la 15e étape, le coureur Deceunick-Quick Step a d’abord cédé à la suite d’une attaque de Thibaut Pinot. Il a essayé de suivre, mais a grillé pas mal de cartouches. Du coup, tous ses suivants au classement général en ont profité pour lui reprendre du temps.

Pinot le plus fort en montagne

Deuxième de l’étape à 33 secondes du vainqueur, Pinot a marqué les esprits. Il a repris 18 secondes à Egan Bernal et une cinquantaine à Geraint Thomas. Alaphilippe, lui, a fini par céder environ une minute 15 à son compatriote. Le Français a conservé son paletot doré, mais cela faisait bien longtemps que le classement général n’avait pas été aussi serré, à une semaine de l’arrivée à Paris.

Le chouchou de l'Hexagone a toujours 1'35 de bonus sur Thomas et 1'47 sur Kruijswijk. Pinot est revenu à 3 secondes du podium. Si ce dernier n'avait pas été victime du "coup de bordure" de la semaine dernière, il serait actuellement simplement 10 secondes derrière Alaphilippe...

Le boulot de Reichenbach

L’échappée du jour a mis de très longs kilomètres à se former. La bagarre a été telle, que plusieurs sprinters ont explosé avant même les premières côtes. Le maillot à pois Tim Wellens est lui aussi «passé par la fenêtre». Ils sont finalement 36 à avoir réussi à avoir pris la poudre d’escampette, dont pas mal de battus de la veille au Tourmalet. Parmi eux, on a noté la présence de Nibali, Quintana, S. Yates, Bardet ou encore Zakarin et les Suisses Reichenbach et Frank.

Le problème, c’est que si Nibali et Quintana n’étaient pas bien la veille, c’est qu’il y avait une raison. L’Italien a été distancé dès la première grosse difficulté de la journée et le Colombien a eu une fâcheuse tendance à faire l’élastique. Il a tout de même réussi à s’accrocher ou presque avec les meilleurs dans le terrible Mur de Péguère, avant d’exploser. Reichenbach, lui, s’est laissé décrocher au bon moment pour donner un bon coup de main à Pinot et magnifiquement honorer son maillot de champion de Suisse.

Simon mieux qu’Adam

Ce sont Geschke et S. Yates qui ont tiré les premiers dans le final. L’Anglais, déjà vainqueur à Bagnères-de-Bigorre jeudi dernier, est passé à l’attaque dans l’ultime montée. Landa a tenté de revenir de l’arrière, mais le frère jumeau d’Adam, leader à la dérive, était beaucoup trop fort. Le vainqueur de la dernière Vuelta a donc doublé la mise et «sauvé» le Tour de son équipe Mitchelton-Scott.

Lundi, c’est repos sur le Tour de France. Les équipes prendront à cette occasion la direction de Nîmes, où la canicule les attend. On annonce des températures pouvant aller jusqu’à 40° mardi et l’étape pour sprinters autour de la «Rome française». Les coureurs voudront se dépêcher d’arriver dans les Alpes pour retrouver ensuite du frais. Ca débutera vers Gap, mercredi.

Créé: 21.07.2019, 17h10


Sondage

Selon vous, qui mérite de remporter le prix "The Best FIFA"











Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.