Mardi 23 juillet 2019 | Dernière mise à jour 01:29

Cyclisme Teunissen gagne, Fuglsang chute

Mike Teunissen a pris le maillot jaune du Tour de France, en remportant au sprint la 1re étape à Bruxelles. Jakob Fuglsang, leader d’Astana, est lourdement tombé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Néerlandais de 26 ans a remporté à la surprise générale le premier emballage final. Le coureur de la Jumbo-Visma a «profité» de la chute, à 600 mètres de l’arrivée, de son sprinter maison Dylan Groenewegen pour se mêler à la lutte pour la victoire et devancer d’un boyau Peter Sagan. Teunissem se pare ainsi de jaune, devenant le premier Néerlandais à enfiler le maillot de leader depuis Erik Breukink en 1989.

Un favori à terre

Les coureurs le répètent depuis une semaine: un Tour ne se gagne pas la première semaine, mais peut tout à fait se perdre. Jakob Fuglsang, outsider No 1 derrière les deux cadors d’Ineos Egan Bernal et Geraint Thomas, peut le confirmer, lui qui a connu une grosse frayeur à 20 kilomètres du but. Le Danois a chuté et toute son équipe s’est ensuite mise à la planche pour le faire revenir dans le peloton.

Le natif de Genève a réussi à ne pas perdre de temps, mais a terminé l’étape avec l’arcade, l’épaule et un genou ensanglantés. Des stigmates qui pourraient coûter cher dès dimanche lors du contre-la-montre par équipes, voire ensuite lundi et mercredi, au cours d’étapes au profil très accidentés.

Van Avermaet fait le job

Après le départ symbolique en ville, le passage réglementaire dans le centre, devant le Manneken Pis et le Roi des Belges sur la fameuse Grand Place, le peloton a enfin pu donner ses premiers coups de pédale. Le tout pour le plus grand plaisir de nombreux touristes bien embêtés à l’heure de traverser des rues barricadées d’un centre bouclé à double tour, qui retrouvaient ainsi le droit d’aller faire des selfies où bon leur semblait.

Les Belges ont encore été à la fête avec la première échappée de cette 106e édition de la Grande Boucle et de la journée. Parmi les quatre fuyards du début d’étape, figuraient le champion olympique Greg van Avermaet et son compatriote Xandro Meurisse. Le premier a grimpé le premier en haut du mythique Mur de Grammont et s’est offert le maillot à pois inaugural de ces trois semaines de course.

Les équipes de sprinters ont ensuite géré l’affaire sans trop trembler. Le passage sur un secteur pavés à mi-parcours a toutefois scindé le peloton en plusieurs morceaux, permettant à Peter Sagan de marquer, déjà, son territoire dans la conquête du maillot vert. Il était toutefois placé à une septantaine de kilomètres de l’arrivée et personne n’a jugé bon d’appuyer pour distancer les coureurs distancés. Le «rookie» de 32 ans Stéphane Rossetto a ensuite montré le maillot à l’avant, avant d’être repris.

Créé: 06.07.2019, 17h10

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.