Mardi 12 novembre 2019 | Dernière mise à jour 12:18

Cyclisme Viviani gagne, Schär passe le journée devant

Le sprinter italien Elia Viviani (Deceuninck-Quick Step) a remporté la première étape du Tour de France de sa carrière à Nancy.

La libération pour l'Italien Viviani qui a enfin remporté une étape sur le Tour de France.

La libération pour l'Italien Viviani qui a enfin remporté une étape sur le Tour de France. Image: AP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quintuple vainqueur d’étape sur le Giro, trois fois gagnant sur la Vuelta, le Transalpin de 30 ans a levé les bras sur la Grande Boucle, cette fois. Viviani a été parfaitement emmené vers le succès par le maillot jaune Julian Alaphilippe en personne et l’a emporté assez largement devant le Norvégien Alexander Kristoff et l’Australien Caleb Ewan. Peter Sagan (Slq) n’est «que» quatrième.

L’Italien, qui semble s’être engagé en faveur de l’équipe Cofidis pour la saison prochaine, se venge ainsi d’un printemps plutôt décevant, où il avait terminé trois fois deuxième au sprint sur «son» Tour d’Italie, sans jamais réussir à s’y imposer. Il a pu reprendre confiance sur les routes du Tour de Suisse il y a quelques semaines, dominant les sprints à Einsiedeln et Arlesheim.

Schär prend 2000 euros

Le Lucernois Mickael Schär (photo), le Français Yoann Offredo et le Belge Frederik Backaert ont été les seuls hommes autorisés à aller pointer leur guidon devant le peloton durant la majorité de l’étape. Les trois fuyards n’ont jamais eu le temps d’y croire, puisque les équipiers des sprinters les ont gardés à «portée de fusil» toute l’après-midi et l’écart n’a pas grimpé au-delà des quatre minutes.

Ils auront tout de même passé près de 190 km à l’avant et été, comme prévu, engloutis avant l’emballage final. Le Suisse a été le dernier à résister et nommé «combatif du jour». Il aura droit à un beau dossard rouge mercredi et, grâce à ce vote de quatre personnalités du cyclisme qui suivent la Grande Boucle, va pouvoir verser environ 2200 francs dans la caisse de son équipe CCC.

Punchers déjà de retour

La Côte de Maron, de 4e catégorie sise à 15 km de Nancy, n’a pas non plus permis d’opérer une réelle sélection parmi les hommes forts des derniers mètres. Pour une fois que les organisateurs de la Grande Boucle avaient décidé de «panacher» la première semaine de l’épreuve, il était de toute façon exclu que les candidats au maillot vert manquent cette opportunité.

Mercredi, les punchers vont de nouveau être à la fête, sur les 175,5 km tracés entre Saint-Dié-des-Vosges et Colmar. Parmi les quatre difficultés au programme de la journée, deux sont placées dans les 35 derniers kilomètres et ne sont pas à négliger. La Côte des Trois-Epis est classée en 2e catégorie (4,9 km à 6,8%) et la Côte des Cinq Châteaux, en 3e catégorie (4,6 km à 6,1%), devraient permettre de faire le ménage, même si le sommet de cette dernière est à un peu moins de 20 bornes de l’arrivée. RCA

Créé: 09.07.2019, 17h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.