Mardi 26 mai 2020 | Dernière mise à jour 04:59

Cyclisme Affaire Puerto - Le dossier d'un des médecins classé provisoirement

La justice espagnole a décidé jeudi de classer provisoirement le cas du docteur José Luis Merino Batres, qui figurait initialement parmi les six accusés du procès de l'affaire de dopage sanguin Puerto, qui s'ouvre lundi à Madrid.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La juge en charge de l'affaire a "décidé de classer provisoirement le cas de l'accusé José Luis Merino Batres dans ladite 'affaire de l'opération Puerto'", a annoncé le Tribunal supérieur de justice de Madrid, jeudi, dans un communiqué. La juge a pris cette décision après avoir reçu un rapport médical envoyé par les avocats du docteur Merino Batres, selon lequel le docteur, âgé de 72 ans, souffrirait d'Alzheimer et ne se trouverait pas en condition de comparaître à partir de lundi. Merino, ancien chef du service hématologique à l'hôpital La Princesa de Madrid, faisait initialement partie des six personnes accusées dans le cadre de l'affaire Puerto d'un "délit conte la santé publique". A partir de lundi, seules cinq personnes comparaîtront donc devant la justice à Madrid pour avoir organisé un réseau de dopage sanguin, démantelé en mai 2006 par la Garde civile: le docteur Eufemiano Fuentes, soupçonné d'être le cerveau de ce réseau, sa soeur Yolanda Fuentes et les trois anciens directeurs sportifs Manuel Saiz (Liberty Seguros), Vicente Belda et José Ignacio Labarta (tous les deux de Comunitat valenciana). Selon les accusations du Parquet, Saiz, Labarta et Yolanda Fuentes avaient recours aux services de Fuentes et de Merino, moyennant "rémunération", pour que ceux-ci pratiquent des autotransfusions sanguines à des sportifs afin d'augmenter leur rendement. L'affaire Puerto avait éclaté en mai 2006 après un coup de filet de la Garde civile qui avait saisi quelque 200 poches de sang aux domiciles madrilènes de Fuentes et dans le laboratoire du docteur Merino Batres. A cette occasion, des documents de planification de dopage et des appareils destinés à centrifuger le sang et le plasma avaient également été découverts.

str-gr/cle/bvo (AFP/Le Matin)

Créé: 24.01.2013, 18h36