Mardi 11 décembre 2018 | Dernière mise à jour 09:25

Emirats Dubaï veut interdire le dopage des chevaux de course

Le souverain de Dubaï, cheikh Mohamed Ben Rached Al-Maktoum, a annoncé jeudi des dispositions pour que le dopage des chevaux de course soit considéré aux Emirats arabes unis comme une infraction pénale, après le scandale de Godolphin.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cheikh Mohamed, un passionné des courses de chevaux, a vu en avril son empire ébranlé lorsque 11 chevaux de son écurie en Grande-Bretagne ont été contrôlés positifs aux stéroïdes anabolisants. Après la "regrettable" affaire de Godolphin, "j'ai donné l'ordre pour qu'un décret soit promulgué, avec effet immédiat, considérant l'importation, la vente, l'achat ou l'utilisation de stéroïdes anabolisants dans les sports équestres comme une infraction au code pénal des Emirats", a déclaré cheikh Mohamed, vice-président et Premier ministre de ce pays du Golfe. Dans un communiqué, il a affirmé avoir "toujours cru en l'intégrité des courses de chevaux et des autres sports équestres". "Malheureusement, une de mes écuries en Europe est récemment tombée en dessous des normes", a-t-il ajouté, promettant qu'une fois l'enquête sur ce scandale terminée et une règlementation mise en place, Godolphin reviendra au plus haut niveau "dans le respect des normes les plus élevées" du sport équestre.

bur/tm/cnp (AFP/Le Matin)

Créé: 23.05.2013, 16h19