Jeudi 21 mars 2019 | Dernière mise à jour 20:45

Palestiniens Euro-2013 Espoirs - Des militants pro-palestiniens au siège de l'UEFA

Une délégation de militants pro-palestiniens s'est présentée vendredi au siège de l'UEFA à Nyon (Suisse), pour y déposer une pétition protestant contre l'organisation de l'Euro-2013 Espoirs de football en juin en Israël, a-t-on appris auprès de la confédération européenne de football.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que s'achevait le comité d'exécutif, une trentaine de militants pro-palestiniens ont occupé l'entrée principale du bâtiment, brandissant des banderoles et scandant "Honte à vous !", a constaté une journaliste de l'AFP. "En tant qu'Européennes et Européens qui refusons d'encourager les crimes de guerre, nous demandons aux dirigeants de l'UEFA comment ils peuvent confier à Israël l'organisation de cette compétition internationale en juin 2013 ?", expliquaient-ils dans un tract. L'UEFA "n'ignore pas qu'Israël empêche les sportifs palestiniens de s'entraîner, de circuler, de participer à des compétitions sportives, qu'il les kidnappe et les emprisonne sans inculpation ni procès, quand il ne les assassine pas", selon leur tract. Ces militants ont été ensuite reçus par le président de l'UEFA, le Français Michel Platini. Arrivé en retard à la conférence de presse prévue au sortir du comité exécutif, l'ancien capitaine de l'équipe de France a dit: "excusez-moi, j'ai essayé de régler le conflit israélo-palestinien qui dure depuis 50 ans; mais cela n'a pas marché!" "Nous, nous essayons à travers le football, de contribuer à aider les jeunes, et les gens", a souligné Michel Platini. Selon lui, l'UEFA a pu aider à faire libérer un joueur de football palestinien emprisonné en Israël, en intervenant auprès de la fédération israélienne, l'une de ses membres, qui est ensuite intervenue auprès de l'Etat israélien. "Nous avons reçu une belle lettre de la fédération palestinienne", a raconté le président de l'UEFA, et d'insister: "les gens ne savent pas tout ce qu'on fait".

stt-stp/jr (AFP/Le Matin)

Créé: 25.01.2013, 16h35

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters