Jeudi 17 octobre 2019 | Dernière mise à jour 12:40

foot France - Saint-Etienne ne lâche rien, Lille se rapproche de Monaco (PAPIER GENERAL)

PARIS, 30 mars 2014 (AFP) - Saint-Etienne a remporté le 108e derby de l'histoire contre Lyon (2-1), restant à trois points du 3e, Lille, qui se rapproche désormais à six points de Monaco, 2e, dimanche à l'issue de la 31e journée du Championnat de France.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Vainqueurs dimanche contre Guingamp (1-0), les Lillois, en regardant vers le haut, verront en effet que Monaco n'est plus qu'à six points devant après sa désillusion samedi soir sur la pelouse d'Evian (1-0). René Girard, coach de Lille, a déjà fait son choix: "Je ne regarde jamais vers le bas, je regarde toujours vers le haut". Avant d'ajouter toutefois: "On est là où on est et on va tout faire pour y rester". L'ASM aura finalement fait beaucoup d'heureux avec sa défaite, puisque le Paris SG, leader (et vainqueur vendredi 1 à 0 à Nice), dispose maintenant de 13 points d'avance et file vers le titre. De quoi préparer sereinement "LE" rendez-vous que toute la France du foot attend, PSG-Chelsea, mercredi en quart de finale aller de la Ligue des champions. Le 108e derby entre l'OL et "Sainté" a donc basculé sur un coaching stéphanois gagnant, Gradel, tout juste entré, inscrivant le but de la victoire. Gomis, qui espérait inscrire le 100e but de sa carrière en L1 devra encore patienter. Mais la "Panthère" a fait admirer sa classe sur une passe décisive après avoir éliminé trois Stéphanois. C'est Lacazette qui a profité de ce geste pour égaliser, après l'ouverture du score d'Erding. Avec ce revers, Lyon, 5e, est à six points des Verts et à neuf points de Lille. Loin de la "Grande Europe", la Ligue des champions, l'OL devra se concentrer sur l'Europa League qui lui offre un match de gala avec la venue de la Juventus, jeudi en quart de finale aller. Lille, pour sa part, ne retiendra que les trois points après son match très laborieux --jusqu'au but salvateur de Kalou dans les arrêts de jeu-- contre l'EAG. Un succès qui a évité aux Nordistes un troisième nul consécutif en L1. Les fans de Lille ont cependant peu goûté le pauvre spectacle offert par leur équipe. Et René Girard, l'entraîneur des "Dogues", leur en veut d'ailleurs: "C'est un public, ce ne sont pas des supporters. Ca me désole de voir les joueurs se faire siffler".

Ce succès sur le fil permet aussi de tourner la page après l'élimination lilloise à Rennes (2-0) jeudi en quart de finale de la Coupe de France. Un Stade Rennais, d'ailleurs, qui profite du printemps et s'est mué en bourreau de Bastia (3-0) dimanche. Les Bretons sont sur une série de deux succès consécutifs en Championnat (une première cette saison en L1 pour eux) et une qualification en demi-finale de Coupe de France. Le Stade Rennais, englué depuis le 8 mars à une inquiétante 16e place, bondit à la 12e position et possède surtout huit points d'avance sur le premier relégable, Valenciennes. En une semaine, tout a changé pour Rennes. Il y a d'abord eu la victoire au Vélodrome contre Marseille samedi dernier (1-0), puis la qualification pour les demi-finales de la Coupe de France et donc cette gifle infligée à Bastia. Sous le soleil de Rennes, le public a ovationné Toivonen, l'autre grand Suédois de la L1, qui l'a régalé d'une demi-volée somptueuse du gauche. C'est son 6e but en 9 matches de L1 joués depuis son arrivée au mercato hivernal. C'est ce qu'on appelle une bonne pioche. Tout l'inverse d'un "Djib" Cissé, resté sur le banc dimanche pour assister au naufrage de Bastia. Le club corse, qui reste 10e, a encaissé à Rennes sa 5e défaite sur ses 7 derniers matches de championnat.

pgr/fbx (AFP/Le Matin)

Créé: 30.03.2014, 23h11