Jeudi 19 septembre 2019 | Dernière mise à jour 12:39

GB GB: un navire transportant des déchets radioactifs prend feu: une plateforme évacuée

Une plateforme pétrolière proche des côtes écossaises a dû être évacuée dans la nuit de mardi à mercredi lorsqu'un incendie s'est déclaré à bord d'un navire transportant des déchets radioactifs et se dirigeant vers elle, a-t-on appris auprès des secours.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les garde-côtes de l'archipel des Shetland ont été informés mardi soir par le "Parida", immatriculé au Danemark, que l'une de ses deux cheminées avait pris feu dans "des conditions de mer difficiles", ont-ils expliqué à l'AFP.

L'incendie a été rapidement maîtrisé mais l'équipage n'a pas réussi à redémarrer les moteurs. En panne, le navire a alors dérivé vers la côte écossaise et la plateforme pétrolière Beatrice. Il se trouvait à une vingtaine de kilomètres de la plateforme lorsque un hélicoptère de la RAF a hélitreuillé vers minuit l'ensemble des 52 personnes travaillant sur les lieux.

Aucun blessé n'était à déplorer, a confirmé la compagnie Woodgroup, responsable de la plateforme, à l'AFP, en évoquant une évacuation "par précaution".

Le bateau a, lui, été pris en remorque et est arrivé à bon port mercredi matin à Moray Firth, un bras de mer au nord-est de l'Ecosse dans le prolongement du Loch Ness, ont annoncé les garde-côtes écossais.

Le Parida devait se rendre de Scrabster, à l'extrémité nord de l'Ecosse, à Anvers, en Belgique, avec dans ses cales des déchets radioactifs en provenance du site de Dounreay, une centrale nucléaire en cours de démantèlement.

Selon Mike Douglas des gardes-côtes écossais, il s'agit de "matériel à radioactivité faible entouré d'une chape de béton".

"Il n'y a eu aucun danger pour l'équipage et la cargaison n'a pas été menacée par le feu", a affirmé une porte-parole du site de Dounreay à l'AFP, ajoutant que le Pardida était intact et ne présentait aucune menace pour l'environnement.

Le ministre écossais de l'Environnement, Richard Lochhead, a néanmoins qualifié l'incident de "sérieux".

jk/oaa/jh (AFP/Le Matin)

Créé: 08.10.2014, 12h27

Les chroniqueurs du Matin Dimanche