Lundi 12 novembre 2018 | Dernière mise à jour 18:42

JO JO-2020 - Fukushima "ne causera jamais de dégâts à Tokyo", affirme Shinzo Abe

BUENOS AIRES (Ciudad Autonoma de Buenos Aires), 07 sept 2013 (AFP) - Le Premier ministre Shinzo Abe a assuré samedi les membres du CIO que "Fukushima n'a jamais causé et ne causera jamais de dégâts à Tokyo" avant le vote pour la ville-hôte des Jeux Olympiques de 2020 plus tard dans la journée.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

"Certains peuvent avoir des inquiétudes au sujet de Fukushima mais permettez-moi de vous assurer que la situation est sous contrôle", a déclaré le chef du gouvernement. "Cela n'a jamais causé et ne causera jamais de dommages à Tokyo", a-t-il ajouté lors de la présentation finale de la métropole. Malgré ses propos rassurants, Tokyo n'a pas évité une question sur cet épineux sujet, qui a alimenté les pages des journaux ces dernières semaines avec la découverte de fuites radioactives émanant de la centrale détruite par la catastrophe de mars 2011. "Il est de notoriété publique que les normes sanitaires au Japon en matière d'eau et d'alimentation sont les plus sévères du monde", a fait valoir Shinzo Abe. "Il n'y a aucun problème de santé que nous n'ayons détecté et il n'y en aura pas." "En tant que Premier ministre, je serai responsable de la sécurité des athlètes qui viendront au Japon pour les Jeux olympiques. Je m'acquitterai de cette responsabilité, c'est mon devoir", a fait valoir le Premier ministre. "Aujourd'hui sous le ciel bleu de Fukushima, des enfants jouent au ballon et regardent vers l'avenir, pas vers le passé", a raconté Shinzo Abe, qui se souvient lui-même avec émotion de la cérémonie d'ouverture des Jeux de 1964 à Tokyo: "Comme c'était fascinant pour le garçon de dix ans que j'étais". Avant lui, la princesse Takamado, dans une très rare prise de parole publique à l'étranger, a exprimé la gratitude du Japon envers le reste du monde pour le soutien qu'il lui a apporté au lendemain du gigantesque tremblement de terre et du tsunami de mars 2011. "Au nom du peuple japonais, laissez-moi vous dire merci", a déclaré la princesse, avant d'ajouter: "Le Japon n'oubliera pas cette solidarité". Tokyo, après son échec pour les Jeux de 2016, a répété qu'elle avait gardé le meilleur et amélioré le reste de son précédent dossier.

stp/cle (AFP/Le Matin)

Créé: 07.09.2013, 17h34