Mercredi 26 juin 2019 | Dernière mise à jour 22:36

Football Mondial-2014 - Le monde est rond comme un ballon (gazette)

Ratio.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les équipes américaines ont pleinement profité de leur proximité géographique avec le Brésil avec huit pays qualifiés sur les 10 engagés. La (petite) zone Concacaf a fait aussi bien que l'Amsud avec trois sélections (sur 4) en 8e de finale contre cinq (sur 6) à la grande soeur du Sud. Les Européens, les plus nombreux au départ (13), ne sont plus que six (comme en 2010), avec notamment trois têtes couronnées abattues (Espagne, Italie, Angleterre) et la disparition du Portugal du Ballon d'or Cristiano Ronaldo. L'Afrique a placé deux des siens (sur cinq) pour la première fois au deuxième tour, alors que l'Asie est absente, comme au Mondial-2006. La Corée du Sud et le Japon se trouvaient en 8e en Afrique du Sud.

Merci patron. En pleine préparation du match capital de son équipe face à l'Allemagne, le sélectionneur des Etats-Unis Jürgen Klinsmann a même pensé aux supporteurs américains qui devaient travailler et qui ne pourraient pas suivre la retransmission de la rencontre. Il a publié sur son compte Twitter une lettre-type aux armes de la Fédération américaine à présenter à son supérieur ou à son patron. "Veuillez s'il vous plait accepter l'absence de (Nom à remplir) le jeudi 26 juin. Je suis conscient que cette absence va réduire la productivité de votre entreprise, mais elle s'explique, je vous l'assure, par quelque chose de la plus haute importance. L'équipe des Etats-Unis dispute un match crucial et nous aurons besoin du soutien de tout le pays pour atteindre le tour suivant". Et Klinsmann de conclure en forme de clin d'oeil: "Au fait, vous devriez montrer l'exemple et prendre vous aussi un jour de congé. Go USA!". La lettre d'excuse de l'ancien international allemand a été retweetée plus de 5200 fois.

Un Suarez costaricien. Jamais! "Je ne permettrai jamais de telles choses et c'est une erreur", clame haut et fort Jorge Luis Pinto, le sélectionneur du Costa Rica, la grande surprise du premier tour. Il a réagi après la lourde sanction infligée par la Fifa à l'Uruguayen Luis Suarez (9 matches de suspension et 4 mois d'interdiction de toute activité liée au foot) pour avoir mordu l'Italien Giorgio Chiellini à une épaule.

Espionnage? La sélection du Chili, qui affrontera la Brésil en 8e de finale, a interrompu sa séance d'entraînement à huis clos jeudi à Toca Da Raposa II, à Belo Horizonte, à cause de l'irruption dans le ciel d'un hélicoptère de la télévision brésilienne O Globo. "L'entraînement n'a pas d'horaire déterminé. De plus, aujourd'hui, nous avons interrompu l'entraînement après l'arrivée d'un hélicoptère", a expliqué Héctor Olave, du service de presse de la Roja. La session de l'après-midi est ouverte aux médias pendant 15 minutes. Le sélectionneur Jorge Sampaoli est bien connu pour effectuer son travail dans le scret, loin des regards indiscrets de l'extérieur. A-t-il eu peur d'une mission d'espionnage? "Nous avons essayé de tirer sur l'hélicoptère (avec le ballon), mais n'avons pas réussi", a commenté avec humour le défenseur Mauricio Isla.

Hôtel. Au moins 230 supporteurs mexicains, partis soutenir l'équipe nationale au Mondial, ont été bloqués à l'aéroport de Recif (ouest du Brésil) parce que leur agence de voyage n'a pas réussi à leur trouver de chambres d'hôtel. Selon le secrétariat aux Relations extérieures mexicaines, l'agence "recherche des solutions pour rapatrier ses clients à Mexico" ou leur trouver des hôtels à Recife. Le Mexique affrontera dimanche en 8e de finale les Pays-Bas, à Fortaleza.

Shocking! Un maire d'une ville du Pérou a été surpris en train de boire de l'alcool tout en regardant un match du Mondial brésilien alors qu'il devait participer à une réunion de Médiateur de proximité de sa cité. "Il (le maire) se trouvait dans un salon de l'hôtel de ville, avec d'autres fonctionnaires, buvant de l'alcool en regardant le match Australie - Pays-Bas", a raconté dans le quotidien Peru 21 l'un des membres du Médiateur de proximité. Au Pérou, la consommation d'alcool dans une enceinte municipale constitue un délit grave.

Suarez (soutien). Des centaines de politiciens, journalistes mais surtout des supporteurs ont apporté leur soutien à Luis Suarez après sa lourde sanction pour avoir mordu un Italien en match. Sous l'hashtag #DeOficioTodosoNinguno, des milliers de tweets ont été postés dans la nuit de mercredi à jeudi. Soit, le deuxième sujet le plus commenté sur les réseaux sociaux. Peine perdue: la Fifa a frappé très fort en infligeant à l'Uruguayen serial-mordeur neuf matches de suspension et quatre mois d'interdiction de toute activité liée au football.

Suarez (vidéo). La morsure à l'épaule gauche de l'Italien Giorgio Chiellini par l'Uruguayen Luis Suarez a déjà inspiré un groupe de vidéastes péruviens qui ont créé une parodie de la séquence. L'objectif du jeu lamordidagame.com, dont les Péruviens sont très friands, est de donner autant de piqures que possibles à Chiellini avant que l'arbitre ne s'en rende compte et lui donne un carton rouge.

Nervosité. Une altercation verbale a eu lieu entre un journaliste de RFI et Asamoah Gyan le capitaine ghanéen après l'élimination des Black Stars à Brasilia. Aucun des joueurs ghanéens ne s'arrêtait en zone mixte pour les interviews habituelles en dépit de l'insistance, notamment, du journaliste de RFI qui leur disait calmement: "C'est votre travail". Alors que les derniers s'apprêtaient à quitter la zone, le journaliste a manifesté son mécontentement faisant brièvement "Bou", a-t-il raconté à l'AFP. Asamoah Gyan s'est alors retourné, visiblement énervé, mais a été ceinturé par ses coéquipiers dont certains ont insulté le journaliste. "Ferme ta petite g...", a lancé Gyan avant de partir.

Bières en jeu. Heureux du résultat de la Belgique qui s'est qualifiée jeudi soir pour les huitièmes de finale où elle sera opposée aux Etats-Unis, le Premier ministre belge Elio Di Rupo a lancé un défi au président américain Barack Obama l'invitant à parier quelques "bonnes bières" sur une qualification des Diables Rouges pour les quarts. "Hey Barack Obama, je parie quelques bonnes bières belges que nos Diables Rouges vont passer en quarts de finale, allez la Belgique", a écrit le Premier ministre belge sur son compte twitter. En février dernier, lors des jeux Olympiques de Sotchi, M. Obama avait défié via le même réseau social le Premier ministre canadien Stephen Harper en pariant un casier de bière que l'équipe des Etats-Unis de hockey sur glace l'emporterait sur son homologue du Canada.

bur/sk/dhe (AFP/Le Matin)

Créé: 27.06.2014, 17h00


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



Les chroniqueurs du Matin Dimanche


Sondage

Président de NE Xamax, Christian Binggeli a-t-il eu raison de ne pas demander l'Europe?



S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters