Jeudi 22 août 2019 | Dernière mise à jour 15:46

Tennis Tennis/Coupe Davis - Federer et Wawrinka calment le jeu

Les Suisses Roger Federer et Stan Wawrinka ont tenté d'éteindre la polémique sur des tensions apparues entre eux samedi lors de la demi-finale du Masters de Londres, à trois jours du début de la finale de la Coupe Davis, à Villeneuve-d'Ascq (Nord). Les N.1 et N.2 helvètes sont apparus très détendus et même chambreurs et ont balayé les rumeurs qui foisonnent. "Nous avons eu une conversation après le match. Je voulais savoir s'il n'y avait pas de rancoeur car c'est arrivé à un moment clé du match. Nous sommes +relax+ à ce sujet. On est assez grand. Nous sommes amis, pas ennemis. Je ne pense pas qu'il a grand-chose d'autre à dire", a affirmé Federer. Lors de la demi-finale du Masters, remportée par Federer après 2 h 48 min d'un combat intense, en ayant sauvé quatre balles de match, Wawrinka s'était plaint auprès de l'arbitre que la femme de Federer, Mirka, l'avait gêné en faisant du bruit au bord du terrain. AFP

Image: PHILIPPE HUGUEN

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

(AFPs/Le Matin)

Créé: 18.11.2014, 19h24


Sondage

Selon vous, qui mérite de remporter le prix "The Best FIFA"











S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.