Jeudi 9 juillet 2020 | Dernière mise à jour 16:15

Football Charlton pleure son supporter record

Seb Lewis avait suivi son club lors de ses 1076 derniers matches. Il est mort du Covid-19 à 38 ans.

Image: Twitter Charlton Athletic

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le jour où le football reviendra battre le cœur de «The Valley», il manquera quelqu'un. La place de Seb Lewis, nommé «institution de Charlton Athletic», restera désespérément vide. Ce fan ultime des Addicks est en effet décédé cette semaine de complications liées au Covid-19. À seulement 38 ans, il laisse derrière lui son incommensurable amour du club de la banlieue londonienne et cette série folle: 1076 matches suivis au stade et à la suite depuis février 1998.

«J'aimais le chercher du regard dans les tribunes parce qu'il était tout le temps là, a réagi le manager Lee Bowyer sur le site du club. Seb était notre supporter le plus loyal. Ce qu'il a réussi à déployer pour être tout le temps avec nous, n'importe quand et n'importe où, est tout simplement prodigieux. Il va laisser un grand vide dans nos tribunes.»

Les hommages déferlent

Profondément touchée par la nouvelle, la communauté des supporters de Charlton a lancé un hashtag #StayHomeForSeb et immédiatement ajouté son record - 1076 - sur la fresque murale créée à «The Valley» pour le centenaire du club (1919-2019). «Je savais qu'il était populaire mais ce qu'il nous arrive depuis jeudi ressemble à de l'adoration, a réagi son père Lionel qui lui avait transmis la passion des Rouge en 1993. Nous sommes profondément touchés par les marques d'affection qui affluent.»

Toujours pour le site du club, le père du défunt explique à quoi ressemblait, dans les faits, la passion de son fils. «Seb pouvait faire la queue pendant des heures pour être dans les premiers à acheter le nouveau maillot ou un livre sur le club. Les jours de match à l'extérieur, il ne disait pas où il allait. Il partait, parfois à 6h30 du matin. En réalité, il avait ses rituels: un itinéraire, un endroit où manger. Et il connaissait toutes les lignes de train capables de le ramener à la maison, après s'être parfois arrêté à Londres pour regarder un autre match.» Un supporter, un vrai.

M.A.

Créé: 29.03.2020, 08h24

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.