Samedi 25 mai 2019 | Dernière mise à jour 16:53

Football Débat: Xamax a-t-il eu raison de ne pas demander l’Europe?

Le club de la Maladière n’a pas fait acte de candidature pour recevoir la licence qui lui permettrait de disputer la Ligue Europa l’été prochain. A tort ou à raison? On en débat. Et vous, donnez-nous votre avis!

Christian Binggeli l'avait affirmé mardi sur «LeMatin.ch»: «Nous étions bons derniers avec seulement 13 points. Franchement, vous nous auriez vus aller parler de Coupe d'Europe? On serait passé pour des imbéciles!» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

OUI. Son président a fait preuve du bon sens le plus élémentaire

Nicolas Jacquier, journaliste

NE Xamax court toujours le risque d’être relégué en fin de saison - quand bien même la menace est en train de s’éloigner - que certains parlent déjà de Coupe d’Europe à Neuchâtel. Ou plutôt de l’impossibilité pour Xamax d’être autorisé à disputer un obscur tour préliminaire de Ligue Europa en juillet, faute d’en avoir fait expressément la demande administrative dans les délais impartis.

Crier à la faute professionnelle et au scandale, comme d’aucuns voudraient le faire croire aujourd’hui, c’est faire preuve d’un évident manque de recul et témoigne aussi d’une absence de mise en perspective dans l’ordre des priorités. C’est surtout oublier d’où vient Xamax... Car au moment où les responsables neuchâtelois auraient pu s’inscrire auprès de l’UEFA et de la SFL (en demandant la licence 1, et non la 2), le club de la Maladière se trouvait en fond de cale, coiffé du bonnet d’âne de la Ligue.

Depuis la promotion des «rouge et noir» en Super League, Christian Binggeli n’a de loin pas fait tout juste. Mais, sur ce coup-là, on ne peut que lui donner raison. En passant sciemment son tour, le boss de Xamax a juste faire preuve du bon sens le plus élémentaire. Binggeli avait beaucoup mieux à faire que de remplir des classeurs de paperasse et de dépenser des sous pour se mettre en conformité européenne. Car quand on a le nez dans la m… et que la faillite sportive menace de vous engloutir, la priorité, la seule qui compte, consiste à sauver ce qui peut encore l’être; et non à s’inventer un destin européen tarabiscoté.

Sérieusement, qu’aurait-on dit de Binggeli si celui-ci avait eu l’outrecuidance d’inscrire Xamax à un tour de manège européen au moment où les naufragés de la Maladière commençaient à écoper? Ceux-là même qui le critiquent depuis la victoire contre YB auraient hurlé au fou et n’auraient pas manqué de le traiter de guignol. Alors restons un tant soit peu raisonnable...

Oui, il est toujours très facile d’échafauder des théories de bistrot pour pointer du doigt ce qui serait un scandale absolu. Dans ce qui est aujourd’hui sa réalité, celle d’un club qui n’est pas encore aussi bien structuré que le sont le FC Bâle ou Young Boys, Xamax n’avait pas la tête à l’Europe, ce que chacun de ses supporters pourra aisément comprendre. Si l’armée «rouge et noir» est en marche, c’est pour sauver la place de ses favoris dans l’élite helvétique, et rien d’autre, point final, ou presque.

Sans parler que jouer l’Europe du pauvre n’a absolument aucun sens pour un club suisse. Mais cela, c’est déjà un autre débat.


NON. Le boulot des dirigeants, c’est de penser à toutes les éventualités

Julien Caloz, journaliste

A la pause hivernale, lorsqu’il aurait pu demander une licence européenne pour la saison prochaine, NE Xamax n’avait sans doute aucune bonne raison de penser que son équipe pourrait se qualifier pour la Ligue Europa. Mais le boulot des dirigeants de chaque grande entreprise, c’est de penser à toutes les éventualités ­selon la formule consacrée: «Gouverner, c’est prévoir».

Or, NE Xamax n’a jamais été éliminé de la course aux places européennes cette saison. Une chance a toujours existé. Elle a parfois été minime, bien sûr. Elle n’a pas fait partie des objectifs d’un club longtemps obligé de se battre pour éviter la culbute, c’est certain aussi. Mais elle a existé. Et existe désormais plus que jamais, puisque les «rouge et noir» sont plus proches du premier européen (Lugano, cinq points devant) que du relégable (GC, neuf points derrière), alors qu’il reste encore six matches de championnat à disputer.

Un autre scénario, plus favorable encore au club de la Maladière et qui se dessinait déjà à Noël, aurait dû être pris en compte par les dirigeants neuchâtelois: puisque le FC Sion est toujours privé de compétitions européennes et que le FC Bâle peut toujours remporter la Coupe de Suisse (il est désormais en demi-finale), il est tout à fait possible que les 6e et 7e du classement de Super League soient qualifiés cet été pour le tournoi continental.

On n’ose imaginer la déception des supporters «rouge et noir» si leur club est européen en fin de saison. Ils auraient donc encouragé leur équipe depuis juillet dernier pour la porter le plus haut possible et se verraient privés du plus grand bonheur de tout fan (se déplacer à l’étranger) parce que leurs dirigeants n’ont pas estimé judicieux de demander la fameuse licence 1? Sans compter les dégâts d’images qu’un tel renoncement impliquerait pour le football suisse en Europe.

Et si la demande de licence n’a pas été faite par NE Xamax faute de moyens financiers suffisants, alors c’est encore pire pour le football suisse: cela signifierait qu’une équipe de première division évoluant dans un stade hyper moderne ne peut pas assumer de disputer des tours de qualification en Coupe d’Europe alors même que des équipes islandaises, chypriotes ou luxembourgeoises y participent chaque été.


Et vous, qu'en pensez-vous?

Sondage

Président de NE Xamax, Christian Binggeli a-t-il eu raison de ne pas demander l'Europe?




(nxp)

Créé: 24.04.2019, 16h03

Les chroniqueurs du Matin Dimanche


Sondage

Président de NE Xamax, Christian Binggeli a-t-il eu raison de ne pas demander l'Europe?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.