Dimanche 16 juin 2019 | Dernière mise à jour 22:43

Football Gelson à propos du racisme: «Frapper là où ça fait mal»

Touché par les cris racistes à l'encontre de Blaise Matuidi, son ex-coéquipier, le Suisse réclame des «actes» à tous les niveaux.

Gelson Fernandes, lors d’un rassemblement avec l'équipe de Suisse en mars 2016.

Gelson Fernandes, lors d’un rassemblement avec l'équipe de Suisse en mars 2016. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis mardi soir, Gelson Fernandes est actif sur les réseaux sociaux. L'ex-membre de l'équipe de Suisse partage des messages de soutien, notamment celui de son ancienne maison, le Stade Rennais. Vendredi, accroché à son téléphone, le Valaisan n'y va pas par quatre chemins. «Oui, je suis cela avec beaucoup d’attention. Je suis noir!» Originaire du Cap-Vert, le milieu de terrain de l'Eintracht Francfort ne peut pas rester indifférent au scandale qui frappe actuellement le vestiaire de la Juventus, suite aux cris racistes à l'encontre de Blaise Matuidi et Moise Kean lors de la rencontre à Cagliari (0-2).

Victime lui aussi de racisme lors de ses deux passages en Italie, au Chievo Vérone en 2010-2011 puis à l'Udinese quelques mois plus tard, Gelson Fernandes est peiné pour Matuidi, son coéquipier à l'époque où les deux joueurs évoluaient sous les couleurs de Saint-Etienne. «Je ne peux pas être insensible par rapport à ce qu’il s’est passé, car en plus, ça touche un ami, précise le joueur de 32 ans, qui n'en dira pas plus sur le contenu de sa conversation avec Matuidi. J’ai eu de ses nouvelles et ce que l'on s'est dit restera entre nous, mais on s’est parlé, oui.»

Ulcéré, Blaise Matuidi a prévu de frapper fort. Si cela se produit à nouveau, le champion du monde désertera le pré. C'est son partenaire de l'entrejeu, Miralem Pjanic, qui l'a dit à Tuttosport: «Blaise est triste de cette situation. Et il nous a dit que la prochaine fois, il quitterait le terrain.» Une action radicale qui fait écho aux propos de Gelson Fernandes. «Il faut aller jusqu'au bout maintenant, il faut des actes. On a toujours l’air d’être choqué quand cela arrive, les gens parlent dans les médias ou s’expriment sur les réseaux sociaux. Mais tout cela ne sert à rien car derrière, il ne passe pas grand-chose.»

S'il préfère ne pas porter de jugement sur les propos du Turinois Bonucci - qui aurait déclaré que son coéquipier Moise Kean était autant fautif que le virage qui l'a insulté -, Gelson Fernandes réclame une prise de conscience. «C’est aux ligues et aux clubs de s’impliquer. Tant que les clubs ne seront pas pénalisés, via des sanctions financières ou des huis clos, je pense que cela restera infructueux. Il faut frapper là où ça fait mal, et c’est le porte-monnaie. Le racisme n’a pas sa place sur un terrain de football, et dans la vie tout court d’ailleurs. Tant qu’il n’y aura pas des actes concrets, on n’avancera pas.»

Un tweet partagé par Gelson Fernandes.

(nxp)

Créé: 05.04.2019, 14h35

Les chroniqueurs du Matin Dimanche


Sondage

Président de NE Xamax, Christian Binggeli a-t-il eu raison de ne pas demander l'Europe?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.