Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 20:36

Football L’envie ne grandit pas sur le terrain des ambitions stériles

Pour ne pas avoir voulu se donner les moyens de poursuivre, Servette a été sorti de bonne heure en Coupe de Suisse.

Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ainsi donc, le Servette FC a connu les honneurs d’être le premier occupant de Super League à subir l’élimination lors de cette édition 2019/20 de Coupe de Suisse. A peine une heure plus tard, St-Gall, défait à Winterthur, lui emboîtera le pas.

Pour autant, les Genevois ne portent pas l’opprobre du football romand sur leurs épaules. Face à eux, il y avait Grasshopper. Donc pas le dernier venu, malgré sa récente culbute en deuxième division helvétique. La question que les rares observateurs présents au Letzigrund se sont forcément posés à une reprise était de savoir qu’elles étaient les intentions réelles du SFC lors de ce déplacement sur les bords de la Limmat ? Dans la jouerie et dans la maîtrise du ballon, ils ont été dignes de leur statut de favori. Ils ont dominé la rencontre sans jamais véritablement se montrer menaçants devant la cage gardée par Mirko Salvi. Ni à 11 contre 11, ni en avantage numérique dès la demi-heure.

Ils ont bien provoqué quelques signes d’étourdissements chez leur hôte zurichois, sans parvenir néanmoins à le décontenancer. D’où problème. Les grenat n’avaient pas envie de se faire violence. Ils se sont contentés de faire circuler le ballon sans réussir à percer le rideau défensif local. Les opportunités se sont alors comptées sur les doigts d’une main. Et elles n’ont pas véritablement fait trembler celles du portier de GC. C’est dire si la menace n’a pas été extrême.

Alain Geiger pointera au terme du match un manque de détermination flagrant chez ses joueurs. Comme si leur nouveau statut les autorisait à penser que leur suprématie dans le jeu allait forcément les conduire à passer un tour supplémentaire. Si c’est la cas, ils se sont fourvoyés. Clairement.

Grasshopper – Servette 1-0 (0-0)

Letzigrund. 2480 spectateurs. Arbitre: M. San.

But: 47e Gjorgjev 1-0.

Grasshopper: Salvi; Diani, Cvetkovic, Basic, Cabral; Arigoni, Salatic, Morandi (64ème Njie); Pusic, Ben Khalifa (87ème Subotic), Gjorgjev (84ème Asllani). Coach: Forte.

Servette: Kassumbua; Gonçalves, Rouiller, Routis, Severin (67e Chagas); Cespedes, Ondoua; Stevanovic, Wüthrich (71e Imeri), Tasar; Kyei (64e Schalk). Entraîneur: Geiger.

Notes: Grasshopper sans Goelzer ni Matic (blessés). Servette sans Cognat ni Sasso (blessés).

Avertissements: Cabral (2e, faute sur Stevanovic), Ondoua (34e, faute sur Arigoni), Routis (58e, antijeu), Ben Khalifa (87e, comportement antisportif) et Gonçalves (87e, comportement antisportif).

Expulsions: Cabral (32e, 2e avertissement pour antijeu) et de l’entraîneur Forte (92e, comportement antisportif).

Coups de coin: 2-9 (1-5).

Créé: 14.09.2019, 09h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.