Samedi 23 novembre 2019 | Dernière mise à jour 01:39

Football Lucien Favre: «L'Europe, on va la jouer à fond»

L'entraîneur vaudois donnait sa première conférence de presse dans le costume d'entraîneur de l'OGC Nice, ce mercredi en fin de journée.

Image: Twitter @ogcnice

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'entraîneur vaudois Lucien Favre (58 ans) était présenté par l'OGC Nice ce mercredi, en fin de journée, au lendemain de la signature de son contrat de trois ans avec le club niçois.

«Le projet, notamment avec les jeunes, m'a convaincu, a-t-il expliqué à l'Hôtel Plaza. Je suis vraiment très content de rejoindre l'OGC Nice. La Ligue 1 est d'excellent niveau. Je me réjouis de travailler dans ce championnat, dans ma langue, et d’être confronté à mes collègues français.»

Questionné sur la participation européenne de l'OGC Nice à la Ligue Europa - le club de la Côté d'Azur a terminé la saison de Ligue 1 au quatrième rang -, Favre a lancé: «L'Europe? On va la jouer à fond. Les délais pour récupérer sont courts. Mais on ne l'occultera pas. C'est quelque chose qui passionne les supporters. Pour ce qui est de l'enchaînement entre la Coupe d'Europe et le championnat, au Borussia (Mönchengladbach), je changeais quatre-cinq joueurs entre le jeudi et le dimanche.»

Le souvenir de ses 19 ans

Lucien Favre a aussi ajouté que la qualification pour la Ligue Europa «n'était pas une condition sine qua non. Mais je suis content de reprendre le quatrième de Ligue 1, qualifié pour l'Europe et avec de belles perspectives d'avenir. L'OGC Nice appartient à une série d'équipes qui viennent juste après Paris, Lyon et Monaco. Et les supporters sont chauds. J'ai vu le match contre Saint-Etienne, il y avait une ambiance du tonnerre.»

Et, sur le fait qu'il avait refusé en son temps d'autres offres de clubs français, Lucien Favre a simplement dit que «parfois, c'est aussi une question de timing.»

Après avoir souligné qu'il avait bien aimé «le Nantes de Suaudeau, le Liverpool 74/75, le Brésil 70, mais aussi le Milan de Sacchi, le Barça de Cruyff et Guardiola, et l'OGC Nice de Jean-Marc Guillou», Lucien Favre a rappelé un petit détail de sa carrière qui le lie au club niçois: «Mon premier match amical avec Lausanne, à 19 ans, c’était contre le bel OGC Nice des années 70.»

Rivière: «Notre priorité»

En préambule, le président niçois Jean-Pierre Rivière avait remercié Claude Puel, prédécesseur de Favre, «dont le travail profiter à Lucien. Lucien Favre était notre priorité parmi les entraîneurs que nous avons rencontré. C'est un grand plaisir de travailler avec Lucien. Tout est étudié. Il y a de la passion dans le discours. Ce projet va contribuer à faire progresser le club. Et l'arrivée de Lucien étant acquise, on va pouvoir avancer sur les projets déjà pris pour le mercato.»

Une des priorités de Lucien Favre sera évidemment de réussir à conserver Hatem Ben Arfa. «Un entraîneur veut toujours garder les meilleurs joueurs.» Le président Rivière a enchaîné: «On n’est pas programmé pour garder Ben Arfa, mais on va tout faire pour. Je me mets à la place d’un joueur comme Hatem: pour lui, l’arrivée de Lucien est un point positif.»

Le président niçois a aussi souligné que «le club est très sain financièrement, avec l’autonomie de prendre des décisions importantes, comme la venue de Lucien. Si on avait voulu vendre le club, ce serait déjà fait. Ce qui nous intéresse, c’est des investisseurs pour accompagner notre projet.»

Créé: 25.05.2016, 17h51

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.