Dimanche 19 janvier 2020 | Dernière mise à jour 10:28

Football Un cheval policier frappé par un fan dans la cohue

Le match de Coupe de la Ligue anglaise entre Portsmouth et Southampton a été émaillé de nombreux incidents.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ambiance était électrique, mardi soir, aux alentours du Fratton Park de Portsmouth: le club de la ville côtière, qui évolue en League One anglaise (3e division), accueillait en effet le grand rival de Southampton (Premier League) en Coupe de la Ligue. Les deux équipes du «derby de la côte sud» - les deux villes sont distantes de 30 km l'une de l'autre - s'affrontaient pour la première fois depuis sept ans.

Les autorités du Hampshire ont mis sur pied la plus vaste opération policière du pays (selon la BBC), puisque des centaines d'agents ont été mobilisés. Mais cela n'a pas suffi: des heurts entre supporters et forces de l'ordre ont en effet eu lieu avant et après le match, remporté 4-0 par Southampton.

Une vidéo montre ainsi un supporter frapper un cheval policier, avant de prendre la fuite. Poursuivi par le policier montant son cheval, il a fini par être plaqué au sol et maîtrisé, avec l'aide d'autres agents appelés à la rescousse. La vidéo commence à faire le tour des réseaux sociaux (voir ci-dessus).

La police du Hampshire n'a pas encore communiqué le détail des arrestations auxquelles elle a procédé.

L'arrive des fans de Southampton au Fratton Park de Portsmouth s'est faite sous une impressionnante escorte policière:

Créé: 25.09.2019, 14h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.