Jeudi 9 juillet 2020 | Dernière mise à jour 13:26

Football Xamax imprévisible, pour le meilleur et pour le pire

Les Neuchâtelois ont encore soufflé le chaud et le froid samedi face à Young Boys, pour une défaite finale 4-1.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Neuchâtel Xamax est décidément impossible à suivre. Bonne ou mauvaise nouvelle? Disons qu'on y voit au moins deux avantages. D'abord, cela ne condamne pas d'office les rouge et noir à la dernière place de Super League, ce qui pouvait encore être une crainte il y a quelques mois. Les Neuchâtelois n'ont évidemment pas la régularité d'une équipe de haut de tableau, mais ils ne vont pas non plus couler inexorablement vers le fond du classement sans réaction envisageable et sans armes pour lutter. Et puis, cette irrégularité leur donne également un côté spectaculaire.

Christian Binggeli voulait une équipe intéressante à voir jouer? Il est servi. Xamax est loin d'être le groupe le plus doué techniquement, il ne propose pas les phases de jeu les plus léchées de la ligue, mais la formation de Joël Magnin sait surprendre. En tout temps. Et l'indécision est un facteur essentiel lorsqu'il est question de spectacle.

Maintenant, il faut bien avouer que Neuchâtel attise la frustration à force de jongler pareillement entre le très bon et le plus médiocre. Comme si le pensionnaire de la Maladière jouait chacune de ses mi-temps à pile ou face. Pile pour le visage capable de renverser des montagnes, face pour celui qui peut sombrer et se prendre les pieds dans le tapis n'importe où. Soit l'ordre des deux lancerss de samedi soir au Stade de Suisse.

De convaincant à décevant

En première période, les Xamaxiens ont au moins fait jeu égal avec Young Boys, se procurant pas moins de trois très nettes occasions et réussissant à faire déjouer le champion. En seconde mi-temps, ils n'ont plus existé, logiquement démobilisés après les 2-0 et 3-0 tombés coup sur coup (50e et 52e).

Un grand écart entre le convaincant et le décevant que ne pourraient mieux illustrer les deux derbiess face à Servette. À la Praille en août, les Neuchâtelois avaient mis douze minutes à détruire ce qu'ils avaient construit en une mi-temps, soit un avantage de deux buts. Il y a deux semaines à la Maladière, ils sont passés de dominés à dominants en quinze minutes de pause et ont remonté ce même déficit de deux goals. Dans un sens, dans l'autre: Xamax, insaisissable, passe par partout. Quitte à parfois s'égarer.

Karlen, une attitude exemplaire

La présence de Raphaël Nuzzolo suffit-elle à elle seule à créer l'incertitude sur un terrain? On n'est pas loin de le penser. Reste qu'il serait très incomplet de réduire ce phénomène à un seul élément. Et d'ailleurs, puisqu'il est question d'hommes capables de frapper à tout moment, il faut souligner le début de championnat abouti de Gaëtan Karlen. Le Valaisan a dû prendre son mal en patience la saison dernière, dans l'ombre de Kemal Ademi, notamment. Notamment. Mais son attitude exemplaire lui permet d'avoir sa chance en Super League cette année, et il est plus qu'en train de la saisir.

Ses deux derniers buts (sur cinq jusqu'ici depuis la reprise) sont assez chanceux et peu commodes? Vrai, mais ils symbolisent assez bien un attaquant loin d'être avare en efforts et qui n'a pas peur de s'aventurer où d'autres renonceraient. S'il a sauvé l'honneur de Neuchâtel Xamax samedi soir en inscrivant le 3-1, il l'a fait au prix d'un plaquage de David von Ballmoos qui l'a cloué au sol un bon moment. C'est ce qu'on appelle mériter un but.

On aimerait bien écrire qu'il s'agit d'une certitude bonne à prendre pour la réception de Lucerne samedi prochain, sauf que la continuité est tout sauf un concept maîtrisé dans les rangs neuchâtelois. À chaque match son histoire.

Florian Vaney, Berne

Pour les détails du match, cliquez ici.

Créé: 20.10.2019, 10h31

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.