Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 21:16

Football À Aarau, on a vite caché le maillot de la promotion

Tout était prêt du côté du Brügglifeld. Seul hic: Xamax a réussi l'impensable remontée...

Sur le T-shirt noir, «Super Aarau» et «Super League» se côtoyaient en dessous de l'inscription «Promotion 2018/2019». Dans les faits, cependant...

Sur le T-shirt noir, «Super Aarau» et «Super League» se côtoyaient en dessous de l'inscription «Promotion 2018/2019». Dans les faits, cependant... Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À Aarau, dimanche, tout était prêt pour fêter une promotion en Super League qui tendait les bras au club du Brügglifeld, après sa victoire 4-0 à la Maladière en match aller des barrages. Les propriétaires de restaurants s'étaient vu accorder une heure de fermeture plus tardive que la loi l'exige, le stade était plein, il faisait beau et, bien sûr, les T-shirts spéciaux avaient été imprimés.

Noirs, ces derniers étaient frappés des mots «Super Aarau» et «Super League», juste en dessous du libellé «Promotion 2018/2019». On y avait aussi fait figurer une vue de la tribune principale du stade argovien et le logo du club. La télévision alémanique SRF a retrouvé le préposé aux T-shirts, un certain Patrick Breinlinger, employé du stade. «Blick» a retranscrit ses déclarations.

«Pendant tout le match, je suis resté débout, tout près de la tribune, avec ma collègue et les T-shirts de la promotion, explique Breinlinger. Nous avons attendu, attendu, attendu...»

Mais l'impensable s'est produit: Xamax s'est imposé 4-0 après prolongations, et a conservé sa place en Super League en remportant la série de tirs au but 5-4. Breinlinger, sa collègue et leur carton de T-shirts ne se sont pas éternisés au Brügglifeld. «Malheureusement, les événements nous ont forcés à rapidement disparaître avec nos maillots, de manière à ce que personne ne les voie», a confirmé le fonctionnaire.

Une scène qui n'est pas sans rappeler l'incroyable «finalissima» du championnat de Super League 2005-2006, entre Bâle et le FC Zurich. Le FCZ avait arraché le titre grâce à un but de Filipescu inscrit à la 93e minute au Parc Saint-Jacques. À ce moment-là, Gigi Oeri, la présidente d'alors du FC Bâle, avait déjà revêtu le maillot de champion de son équipe...

Du côté d'Aarau, personne n'avait encore osé mettre les T-shirts de la promotion au moment où Serey Die a inscrit le dernier tir au but neuchâtelois. Du coup, personne ne les mettra jamais...

Créé: 05.06.2019, 14h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.