Mercredi 13 novembre 2019 | Dernière mise à jour 23:11

Football A quoi ressemblera le Mondial féminin en 2023?

Le prochain tournoi pourrait être bien différent de celui qui vient de se terminer en France.

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, doit encore prendre des décisions en vue des prochaines éditions du Mondial (photo: Getty)

Le président de la FIFA, Gianni Infantino, doit encore prendre des décisions en vue des prochaines éditions du Mondial (photo: Getty)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Alors que la huitième Coupe du monde de l’histoire s’est achevée dimanche à Lyon avec la victoire des Américaines (ndlr: victoire 2-0 face aux Néerlandaises), plusieurs questions portant sur la prochaine édition font déjà l’objet de nouvelles réflexions: quel sera le format de ce Mondial 2023 et, d’ailleurs, où se jouera-t-il?

24 équipes se sont affrontées cet été devant un milliard de téléspectateurs cumulés et des stades bien garnis (74% étaient remplis). Le foot féminin voit grand, et le président de la FIFA aussi. Gianni Infantino a mis en avant la possibilité d’un un élargissement à 32 équipes lors de la prochaine édition: «Il ne faut pas perdre de temps. Il faut travailler, rien n’est impossible. Si on regarde le succès de cette Coupe du monde, il faut voir encore plus grand» s’est-il exprimé le 5 juillet. Il s’inspire du modèle qui sera proposé lors de la Coupe du monde masculine en 2026 avec un passage de 32 à 46 équipes.

D’autres propositions ont également émergé comme celle du président de la Fédération française de football, Noël le Graët, qui a évoqué l’idée d’organiser une Coupe du monde féminine tous les deux ans au lieu de quatre. Néanmoins, le président de la FIFA n’a pas donné suite à cette suggestion.

Une augmentation de la dotation semble aussi prévue pour 2023. Même si le budget a déjà été décuplé en 2019 avec un «prize-money» de 30 millions de dollars distribué entre les 24 équipes féminines, il y a toujours un monde d’écart comparé aux hommes. En effet, la dotation lors de la Coupe du monde masculine 2018 en Russie était de 400 millions de dollars pour 32 nations… L’objectif de la FIFA est de réduire cette disparité et de doubler la dotation chez les femmes.

Reste encore à choisir le lieu qui accueillera les Américaines (doubles tenantes du titre) et leurs adversaires en 2023. Neuf pays sont en lice (Argentine, Australie, Bolivie, Brésil, Colombie, Japon, Nouvelle-Zélande, Afrique du Sud, Corée du Sud). La décision finale du comité de la FIFA tombera le 20 mars 2020. D’ici-là, la Fédération internationale aura peut-être apporté certaines réponses à toutes les questions qu’elle se pose pour dynamiser davantage encore le foot féminin.

Créé: 08.07.2019, 13h18

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.