Lundi 1 juin 2020 | Dernière mise à jour 00:00

Football Aaron Ramsey, la malédiction continue

Comme très souvent, le but marqué par le Gallois contre l’Inter dimanche a eu de sérieuses conséquences.

Aaron Ramsey est poursuivi par une drôle de malédiction.

Aaron Ramsey est poursuivi par une drôle de malédiction. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dimanche soir, dans une ambiance surréelle pour cause de huis clos, la Juventus a battu 2-0 l’Inter. Grâce à des réussites signées Aaron Ramsey et Paolo Dybala. Si l’Argentin trouve régulièrement l’ouverture cette saison, le Gallois n’a inscrit, lors de ce choc au sommet, que son quatrième but de l’exercice, toutes compétitions confondues. Trop peu, aux yeux des supporters de la Vieille Dame, pour un joueur recruté, entre autre, pour ses qualités de finisseur. Mais beaucoup trop pour toutes les personnes célèbres.

Auteur de quelque 80 buts depuis le début de sa carrière à Cardiff en 2007, Aaron Ramsey (29 ans) est poursuivi par une drôle de malédiction. Qui semble l’avoir accompagné en Italie. La statistique fait froid aux yeux: sur l'ensemble de ses buts, une bonne vingtaine ont en effet été très vite suivis par le décès d'une personnalité publique. Après le footballeur mexicain De Nigris en 2009, Oussama Ben Laden, Steve Jobs et Kadhafi viennent confirmer, en 2011, les doutes en décédant le lendemain ou le surlendemain d’une réussite de Ramsey. Deux ans plus tard, Jorge Videla et Withney Houston étaient à leur tour «victimes» du sens du but du milieu de terrain gallois d’Arsenal. Tout comme l’acteur Robin Williams en 2014 ou David Bowie, Alan Rickman, le professeur Rogue dans Harry Potter, et Nancy Reagan en 2016.

Et puis Chirac...

Plus récemment, Keith Flint et Luke Perry ont augmenté le nombre des innocentes victimes de cette malédiction qui colle aux crampons du Gallois. Le membre du groupe Prodigy et l'acteur américain sont tous les deux décédés le 4 mars 2019, soit deux petits jours seulement après le but de l'ex-Gunner contre Tottenham (1-1). Une malédiction qui l’accompagne aussi en équipe nationale puisque le rapper Mac Miller est décédé d’une overdose le 7 septembre 2018. La veille, Aaraon Ramsey marquait contre l’Irlande avec le Pays de Galles.

Quand Ramsey marque, une célébrité décède dans la foulée. Une sombre habitude qui aurait dû disparaître au moment où le No 8 d’Arsenal quittait Londres et la Grande-Bretagne pour Turin et la Juventus, l’été dernier. Il n’en a rien été puisque, en septembre dernier, Jacques Chirac s'éteignait quelques jours seulement après le premier but de Ramsey sous le maillot bianconero. Une tragique nouvelle qu'avait d’ailleurs prédit un internaute...

Quel rapport alors avec sa réussite de dimanche contre l’Inter? Le décès de l’acteur suédois Max von Sydow, survenu le même jour, ne peut pas être mis sur le compte, déjà lourd, de Ramsey. Mais cette fois, le but du Gallois a provoqué un autre genre de dommage. Moins de vingt-quatre heures après que le Gallois avait levé les bras au ciel, c’est tout le football italien qui a été mis à l’arrêt. Et tous les tifosi qui sont cette fois en deuil.

André Boschetti

Créé: 10.03.2020, 21h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.