Vendredi 6 décembre 2019 | Dernière mise à jour 21:06

Football Alain Geiger veut un Servette qui ose

Le coup d’envoi de la saison marque aussi le retour des Grenat en Super League. À Berne contre le champion YB, dimanche à 16h. Le point avec l’entraîneur et son capitaine, Sauthier.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Cela fait maintenant six ans que le Servette FC n’a plus disputé un match au sein de l’élite. Cette vilaine rature dans l’histoire des Grenat sera gommée ce dimanche après-midi au Stade de Suisse, face à Young Boys. Retrouver la Super League face au champion en titre, qui a écrasé l’adversité la saison passée, c’est ce qui attend les Servettiens. Du lourd donc.

Alain Geiger en est conscient. Le Valaisan a fait tout juste en Challenge League, avec le titre et la promotion. Il s’est préparé pour l’échelon supérieur. «Il y a quatre ans, Servette était en Promotion League, rappelle-t-il. Aujourd’hui, nous retrouvons la Super League. C’est le travail de reconstruction du club qui se voit. Nous écrivons maintenant une nouvelle histoire et nous n’en sommes qu’au début. YB ne nous voit pas comme le grand Servette qui a existé par le passé, avec ses 17 titres de champion. Mais comme le néo-promu, le Petit Poucet. C’est à nous de nous hisser au niveau des Bernois.»

Un seul objectif: le maintien

Pour son potentiel, l’idée de jeu proposée en Challenge League, l’image forte renvoyée par un groupe sain et ses qualités techniques, beaucoup promettent déjà à Servette un joli parcours. Geiger tranche net: «Cela fait six ans que Servette n’a plus joué en Super League, alors restons calmes, lance-t-il. L’objectif est très simple: le maintien. Pour nous établir dans l’élite sur la durée. C’est notre premier objectif. Après seulement on verra si l’on peut construire quelque chose de plus. Et tant mieux si c’est le cas. Mais le maintien tout seul me va déjà très bien, il faut être réaliste.»

Anthony Sauthier, capitaine de l’équipe, garde lui aussi les pieds sur terre. L’euphorie de la promotion est une chose, elle peut porter un idéal, mais le retour dans l’élite suppose des aménagements. «Young Boys pour commencer, cela nous plonge d’emblée dans le vif du sujet, sourit-il. Nous avons travaillé pour être prêt. Ce sera peut-être compliqué. mais nous avons gardé nos vertus de solidarité et d’engagement. Nous aurons sans doute moins souvent le ballon qu’en Challenge League, mais nous voulons nous donner les possibilités de bousculer n’importe qui.»

Un nouveau système de jeu

Pour y parvenir sans prendre trop de risques, Servette a revu ses schémas. Le 4-1-3-2 en losange a cédé la place à un 4-2-3-1 qui boucle les espaces au milieu, dans l’axe. «Nous n’avons pas de repères en Super League, précise Geiger. Il nous faudra quelques matches pour nous habituer vraiment. Il faudra aussi plus de rigueur sur le plan défensif. Mais tout cela n’interdit pas de tenter des choses. Je ne veux pas voir une équipe crispée, mais une équipe qui ose.»

On vérifie tout ça dimanche d’après-midi. Le coup d’envoi à Berne, pour cet YB-Servette, sera donné à 16 heures.

Créé: 21.07.2019, 12h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.