Jeudi 14 novembre 2019 | Dernière mise à jour 07:20

Football Alexandre Pasche: «On est trop tendres»

Lausanne était meilleur que Saint-Gall, mais se retrouve bredouille au niveau comptable (0-1). Comment sortir de la spirale négative?

Alexandre Pascahe (à dr., ici face au Tunisien de Saint-Gall Karim Haggui): «On doit faire mal à l’adversaire.»

Alexandre Pascahe (à dr., ici face au Tunisien de Saint-Gall Karim Haggui): «On doit faire mal à l’adversaire.» Image: Eric Lafargue

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Face à Saint-Gall, le LS a posé le pied sur le ballon et levé la tête. Une envergure retrouvée dans le jeu et entre les oreilles au moment de traduire ses idées sur la pelouse. Résultats des courses: du jeu et des occasions. Rien de suffisant pourtant.

Largement empruntés au moment de concrétiser, au point de voir les Brodeurs réaliser le hold-up parfait (0-1), les Lausannois sont plus que jamais en danger de relégation, avec seulement quatre points de marge sur la barre.

«Pourtant on a fait un match plein, c’est vraiment rageant, expliquait Alexandre Pasche. Le spectre de la relégation est tenace, il va falloir faire avec jusqu’à la fin de la saison. Mais il faut absolument qu’on soit plus précis, plus tranchant. Il faut arrêter d’être tendre, que ce soit dans les duels ou à la finition, on doit faire mal à l’adversaire.»

Un joueur pour illustrer ce potentiel inexploité: Jordan Lotomba avait retrouvé ses meilleures jambes hier face à Saint-Gall. Chirurgical dans ses dribbles, précis dans ses appels, explosif dans ses courses, le jeune latéral de la Pontaise (18 ans) a brillé sur son flanc droit – quel contraste avec la lourdeur de Taye Taiwo, son homologue sur la gauche.

«J’aurais aimé plus monter, faire mal à mon ailier, expliquait Lotomba. Mais dans une défense à quatre, comme nous jouons actuellement, je n’ai pas cette liberté. Si je pars trop souvent à l’abordage, le risque de me faire surprendre en contre-attaque existe.»

Et si c’était là une piste de réflexion à creuser pour Fabio Celestini? Avec le retour au jeu de Nicolas Gétaz (entré hier à la 74e minute après deux mois d’absence) le coach de la Pontaise sera-t-il tenté de réintroduire une défense à trois qui avait fait le succès du LS en début de saison? Voilà qui permettrait en tout cas aux latéraux de s’exprimer pleinement.

Réponse dimanche face à Grasshopper, dans un match déjà décisif.

Créé: 08.05.2017, 11h42

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.