Dimanche 7 juin 2020 | Dernière mise à jour 08:41

Football «Arranger tout le monde n'était pas possible»

L'ASF et Dominique Blanc ne sont pas entrés en matière concernant la demande des leaders de groupe régionaux de tout de même fêter leur promotion.

Dominique Blanc salue l'initiative des clubs régionaux.

Dominique Blanc salue l'initiative des clubs régionaux. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ils sont une soixantaine, tous des premiers de groupe, à avoir répondu favorablement à l'initiative lancée par le FC Suchy à la fin du mois d'avril. L'idée de la démarche? Faire entendre la voix de ces leaders de 2e, 3e ou 5e ligues auprès de l'Association suisse de football, la faire revenir sur sa décision d'annuler tous les championnats (Super et Challenge League exceptées) et autoriser les équipes en position de promotion de bel et bien pouvoir fêter leur ascension au niveau supérieur. Le club vaudois a été entendu, sa pétition a trouvé de l'écho à travers tout le pays mais, comme escompté, sa demande restera à l'état de demande.

«Je comprends tout à fait la frustration qui habite ces clubs actuellement. À vrai dire, je la partage, commence Dominique Blanc, président de l'ASF. Un but marqué, c'est magique à tous les niveaux. Qu'il soit question de 4e ligue ou de Challenge League. Une promotion, c'est quelque chose qui reste gravé, des émotions pour la vie. Et là encore, peu importe dans quelle division on est promu.» Pas étonnant, dès lors, que les équipes régionales se soient réunies en nombre pour défendre leurs intérêts.

Sauf que, et Dominique Blanc l'a confirmé, peu importe le nombre de signatures que cette initiative obtenait, le résultat final aurait été précisément le même. «En Suisse, on a la chance d'avoir un règlement qui prévoit le cas de figure exceptionnel que nous sommes en train de vivre. Il est dit clairement que si un championnat ne peut pas aller à son terme, aucune promotion ni relégation ne peuvent être décrétées. Arranger tout le monde n'était pas possible. On a notamment réalisé des analyses juridiques: il n'existe pas d'interprétations possibles.» La seule issue étant donc la proclamation d'une saison blanche.

«Une saison qui n'en était d'ailleurs qu'à sa moitié. Cela permet de relativiser un peu, glisse le patron de l'ASF, plutôt agréablement surpris d'avoir reçu une telle demande. Cela montre que les clubs communiquent, s’entraident et vivent leur passion. Je trouve ça sain.»

Florian Vaney

Créé: 12.05.2020, 20h22

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.