Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 16:44

Football Au Mondial féminin, les Brésiliens défendent Neymar

Les fans auriverdes, venus à Grenoble pour le match entre le Brésil et la Jamaïque dimanche, soutiennent leur joueur accusé de viol.

Dans les gradin du stade de Grenoble, les fans brésiliens sont derrière Neymar.

Dans les gradin du stade de Grenoble, les fans brésiliens sont derrière Neymar.

L'avocat de Najila Trindade envisage de se retirer

Le nouvel avocat de la jeune Brésilienne qui accuse Neymar de viol envisage de se retirer si sa cliente n'apporte pas des preuves supplémentaires, a révélé le portail brésilien d'information G1 cette fin de semaine. Me Danilo Garcia de Andrade a repris le dossier et s'intéresse au contenu total de la vidéo de sept minutes enregistrée par Najila Trindade lors de sa deuxième rencontre avec la star brésilienne, dans un hôtel parisien. Quelques secondes seulement de cette vidéo ont fuité sur les réseaux sociaux mais Najila Trindade, un mannequin de 26 ans, soutient que le reste de cet enregistrement contient des preuves irréfutables, selon des transcriptions de son interrogatoire vendredi, pendant six heures, par trois policières de Sao Paulo.
Ces images seraient enregistrées dans une tablette qui lui aurait été volée, affirme Mme Trindade, mais les responsables de la copropriété où elle réside ont démenti l'hypothèse d'une effraction. Elle affirme également détenir d'autres preuves dans un coffre, selon G1. afp

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un récent sondage organisé par un institut local brésilien révélait que 63% des gens au pays croyaient en l’innocence de Neymar, accusé de viol par une jeune femme après leur rencontre mi-mai dans un hôtel parisien. Cette tendance se vérifie auprès des fans de football auriverdes venus encourager la sélection féminine au Mondial, dimanche contre la Jamaïque (victoire 3-0).

«Je suis toujours en faveur des femmes, mais je pense que dans cette histoire, Neymar n’a rien fait. Son accusatrice veut profiter de lui et de son argent», soutient Larissa, 25 ans, originaire de Salvador de Bahia. «Heureusement qu’il a gardé des preuves de leur rencontre.» Les preuves, pour la jeune femme croisée aux abords du stade de Grenoble, viendraient de la vidéo montrant deux personnes se disputer dans une chambre d’hôtel. Impossible toutefois d’affirmer qu’il s’agit de Neymar et de Najila Trindade. «On voit bien qu’elle essaie de faire en sorte que Neymar la frappe, sans toutefois y parvenir», affirme Larissa. «Il s’agit d’un coup monté de la part d’une jeune mannequin recherchant la célébrité», tonne un autre Brésilien dans sa langue natale.

«Pour l’instant c’est du 50/50»

Neymar, innocent ? La justice n’a pas encore tranché. «Je pense qu’il n’a rien fait mais pour l’instant c’est du 50/50, estime Christophe, maillot jaune sur les épaules. Comme tout le monde, il est innocent tant que sa culpabilité n’a pas été prouvée.» Le supporter n’est pourtant pas un admirateur du Parisien. «Je n’aime pas sa mentalité. Il est arrogant, provocateur. Et se roule toujours au sol.» Il estime toutefois que c’est «une star sur laquelle on peut se faire de l’argent.» Raison qui l’incite à croire en l’innocence de l’international.

Mario, venu du nord-est du pays, est plus nuancé. «Je pense que Neymar a fait une erreur, qu’il a eu un mauvais comportement», dit-il, sans pour autant que sa fascination pour le joueur en soit affectée. «Cela ne change pas mon opinion sur le footballeur, qui est excellent.» «S’il jouait demain avec le Brésil, je l’encouragerais autant qu’avant», abonde Tania, venue de Neuchâtel pour soutenir les filles de la Seleçao. Elle ne sait pas si son idole est coupable ou innocente. «Cela dit, le timing de cette histoire m’interroge. On est en plein Mondial féminin, le football est très médiatique en ce moment…»

Les Brésiliens suivent chaque jour les nouveaux éléments révélés dans ce qui est devenu «l’affaire Neymar». «Le pays est coupé en deux», observe Nilo, originaire de Sao Paulo mais installé dans la région lyonnaise. «Neymar, on l’aime bien. Mais il faut attendre que la justice rende son verdict. Je me rangerai à la décision du tribunal.»

Créé: 09.06.2019, 19h42

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.